retour haut de page

L’homme du futur : Cash de santé

PAR Sarah JOURDREN
Temps de lecture 1 min

Yenni Sagna CPAM sécu Afrique

Boubacar SagnaYenni

Il y a deux ans, alors qu’il vient de perdre son travail de chargé des relations internationales à Toulouse Métropole, Boubacar Sagna apprend que ses parents, qui vivent au Sénégal, ont des problèmes de santé : « Je n’avais pas l’argent nécessaire pour couvrir les frais, confie-t-il, et leur état s’est dégradé. Sur le moment, j’ai pris conscience de la chance que nous avons, en France, de disposer d’un système de prise en charge des dépenses de santé par la collectivité. » S’inspirant de cette expérience personnelle et dramatique, le trentenaire toulousain élabore un projet positif et collectif : la création d’une plateforme permettant aux membres de la diaspora sénégalaise de constituer une épargne santé pour leurs proches. Une cagnotte rechargeable sur internet, dont les réserves ne sont affectables qu’à des dépenses de santé. Les perspectives sont immenses au Sénégal, où 80 % de la population n’a pas de couverture maladie.
Pour y parvenir, il s’associe à un ami, Lassina
Gbakalé, et fonde une start-up baptisée Yenni (soulager, en wolof). Le projet prend la forme d’un abonnement annuel de 30 euros, matérialisé par une carte utilisable au Sénégal dans un réseau de professionnels de santé partenaires. Car si Yenni répond à une demande des patients, il sécurise également les médecins, qui acceptent de baisser leurs tarifs contre l’assurance de la solvabilité de leurs patients. Pour l’heure, 200 structures de santé ont adhéré au projet. Boubacar Sagna espère en convaincre davantage avant le lancement de la plateforme au premier trimestre 2017, histoire d’asseoir au plus vite le succès de Yenni, et d’en élargir le champ au continent africain tout entier. Une fois ce projet mené à bien, il rêve de créer Start-ups sans frontières « pour que les jeunes africains puissent réaliser leurs projets et disposer de tous les outils qu’on trouve à Toulouse »

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.