retour haut de page

L'HOMME DU FUTUR

L’ostéo roulant

PAR Julie GUÉRINEAU
Temps de lecture 2 min

Le ciré rouge assorti à la carriole de son vélo, Tyrone Husseini pédale dans les rues de Toulouse pour réaligner les vertèbres et soulager le mal de dos. À 28 ans, cet ostéo-entrepreneur-écolo veut faire de la bicyclette l’emblème d’un entrepreneuriat de proximité, moderne, collaboratif, et respectueux de l’environnement.

Inciter les jeunes à entreprendre
En 2015, tout juste diplômé en ostéopathie, Tyrone Husseini opte pour la consultation à domicile à vélo, sa table pliée dans une petite remorque. Le concept écolo lui plaît, mais il est surtout économique et particulièrement adapté aux déplacements en ville. Exit les bouchons et les frais liés à un cabinet et au carburant. Séduit par les atouts du vélo pour les pros, il lance aujourd’hui une plateforme en ligne pour fédérer et promouvoir les cyclo-entrepreneurs toulousains (coachs, artisans, informaticiens, coiffeurs, jardiniers…) et inciter les jeunes à se lancer.

Promouvoir un entrepreneuriat vertueux
Au-delà de ses atouts économiques, Tyrone Husseini est convaincu que le vélo est la solution aux aspirations de toute une nouvelle génération d’entrepreneurs en quête de sens. « Aujourd’hui, il y a une vraie tendance au retour à l’authenticité et à l’éthique. En plus de sa compétitivité, le vélo est le moyen de promouvoir l’artisanat, et le service à la personne de proximité, avec une approche écologique. »

Convertir Toulouse au vélo
À terme, Tyrone espère peser sur la politique municipale en matière de mobilité. « Malgré son climat très favorable, le centre de Toulouse n’est pas vraiment adapté au vélo. Bordeaux, Strasbourg et Nantes sont bien plus en pointe. Notre objectif est d’avoir assez de poids pour convaincre la municipalité de l’intérêt économique qu’il y aurait à investir dans les aménagements pour le vélo en ville. »

Abonnez vous pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.