retour haut de page

ENQUÊTE

Vers l’encadrement des loyers à Toulouse ?

PAR Sarah JOURDREN | Photographie de Juliette MAS
Temps de lecture 5 min

La récente décision du Conseil d’État de ne pas limiter l’encadrement des loyers à Paris et à Lille est (presque) passée inaperçue. Elle pourrait pourtant avoir des conséquences à Toulouse sur un  marché locatif jugé stable jusqu’alors. Boudu est allé sonder les principaux intéressés, des professionnels de l’immobilier aux politiques en passant par les militants pour le droit au logement.

Lannonce a fait le buzz, mais pourrait finalement faire pschitt. Le 15 mars dernier, le Conseil d’État estimait que l’encadrement des loyers ne pouvait pas être limité à Lille et à Paris à titre expérimental, comme l’avait pourtant voulu Manuel Valls en août 2014. Les tenants de cette mesure s’en sont aussitôt réjouis. L’association Bail à part, tremplin pour le logement, à l’origine de la plainte, saluait « un bel anniversaire pour la loi Alur » quand Cécile Duflot, ex-ministre du logement à l’origine de la loi, qualifiait la décision d’« historique ». Pourtant, deux mois et demi plus tard à Toulouse, ville concernée par la loi, l’encadrement des loyers n’est (toujours) pas au programme.

Le blocage des loyers est une mesure néfaste, dangereuse, contre-productive et anxiogène.

toulouse loyers immobilier conseil régional lois

Franck Biasotto

Pour comprendre, il faut revenir trois ans en arrière, en mars 2014, quand l’Assemblée nationale vote la loi pour l’accès au logement et un urbanisme rénové, dite loi Alur. L’encadrement des loyers en est la mesure phare. Objectif ? Rééquilibrer le marché locatif dans « les zones d’urbanisation continue de plus de 50 000 habitants, où il existe un déséquilibre marqué entre l’offre et la demande de logement ». L’application du dispositif est conditionnée à la création d’un observatoire local des loyers, agréé par le ministère en charge du logement, chargé de « recueillir les données relatives aux loyers sur…

Abonnez vous pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.