retour haut de page

ALLONS-Y QUAND MÊME

Sept raisons d’aller à Cahors quand on n’aime pas le Malbec

PAR Louise BUYENS
Temps de lecture 3 min

Qu’on aime ou pas le vin de Cahors, c’est toujours grâce ou à cause de son cépage autochtone, le malbec, cousin de la négrette de Fronton et fils du soleil. Et c’est généralement pour le goûter in situ qu’on se déplace aux abords de la préfecture du Lot. Cahors a pourtant autre chose à offrir que le tourisme éthylique. En voici la preuve par sept.

Pour la vue
Lovée dans un méandre du Lot, Cahors est encerclée par la rivière et les collines. Géographie atypique qu’on peut admirer depuis le mont Saint-Cyr, culminant à 800 mètres d’altitude. Le site est accessible en voiture ou en usant ses mollets sur le parcours de randonnée. Une fois au sommet, la récompense est de taille : une vue panoramique sur la ville et le Lot qui l’entoure. Idéal pour la fonction panorama de votre smartphone.
Route du Mont Saint-Cyr, Cahors
Départ de la randonnée : Côte des Ânes, quartier Cabessut, Cahors

Pour les vestiges et le crépuscule
Le centre historique de Cahors regorge de vestiges gallo-romains et moyenâgeux. Ruelles sinueuses, maisons à colombages, hôtels particuliers, restes affleurants d’un amphithéâtre gallo-romain et cathédrale Saint-Étienne, inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco. S’ajoutent à cela les 25 jardins secrets de la ville où poussent herbes médicinales et matières premières à la sorcellerie. En fin de journée, on regarde le jour tomber depuis le pont Valentré. Installez-vous sur la terrasse du bar à cocktails qui vient d’ouvrir tout récemment, la vue sur l’édifice est imprenable !

Pour voler
Parapente, montgolfière ou ULM, dans le Lot, les activités dans les airs ne manquent pas. Pour découvrir autrement Cahors et ses alentours, on…

Abonnez vous pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.