retour haut de page

ALLONS-Y QUAND MÊME

6 raisons d’aller dans les Pyrénées quand on a peur des pistes noires

PAR Julie GUÉRINEAU
Temps de lecture 5 min

Parce que glisser péniblement en chasse-neige entre deux chutes de tire-fesses – quand on vous dit de ne pas vous asseoir dessus… – alors que les autres font ça les doigts dans le nez, ça va bien deux secondes, Boudu vous a sélectionné 6 bonnes raisons d’aller quand même dans les Pyrénées.

Pour rouler des mécaniques
Après avoir passé des heures dans les embouteillages dans une citadine de location, vous n’avez qu’une envie : faire rugir le moteur. Quitte à être à la montagne, autant rugir local et de saison. À Gourette, vous pourrez conduire vous-même une dameuse le soir venu. Si prendre le volant d’un engin de 10 tonnes vous rebute, la plupart des stations pyrénéennes propose des promenades sur le siège passager.
Place Sarrière, 64440, Gourette

Pour voir les gamelles depuis là-haut
Parce que la montagne c’est aussi beau vu du ciel, et que ce n’est pas parce qu’on ne s’aventure pas sur les pistes noires qu’on ne peut pas se moquer des frimeurs qui mordent la poudreuse, il est parfois bon de prendre de la hauteur. Plusieurs stations proposent des vols d’initiation au parapente avec atterrissage dans la poudreuse. Avec un peu de chance, personne ne vous verra tomber à l’arrivée.
Renseignements : Maison de Peyragudes, : 05 62 99 69 99

Pour un petit plaisir cochon
Après un triplé raclette, tartiflette, fondue, l’overdose de fromage vous guette. Pour diversifier votre régime alimentaire sans priver tout de go votre corps de matière grasse, faites un tour à la Fête du cochon de Saint-Lary-Soulan, dédiée cette année au porc noir de Bigorre. Entre deux dégustations, passez au « pèle-
cochon », ça pourrait bien vous donner des…

Abonnez vous pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.