retour haut de page

CHRONIQUE

Histoire : Miss Toulouse 1533

PAR Marine GASC
Temps de lecture 2 min

Tous les mois, la blogueuse Marine Gasc vulgarise l’histoire de Toulouse à travers des anecdotes croustillantes.

Accrochée dans la Salle des Illustres du Capitole, une jolie blonde offre son plus beau profil à la foule en délire venue l’admirer. Cette Toulousaine au regard d’azur immortalisée par Henri Rachou, c’est la Belle Paule.
Issue d’une lignée de femmes réputées pour leur beauté, Paule de Viguier a 15 ans quand François Ier s’arrête à Toulouse, en 1533. Pour marquer le coup et impressionner le roi, les Capitouls organisent de grandes festivités. Mais avant que le vin coule à flot et que les convives voient flou, il est de coutume qu’une jeune fille lui offre les clefs de la ville. Ce sera Paule de Viguier. Troublé par sa beauté, François Ier la surnomme immédiatement « La Belle Paule ». Dragueur invétéré et amateur de belles choses, le roi de France en profite pour tenter sa chance, mais la Toulousaine, très attachée à sa vertu, l’éconduit.
Pendant des années, une horde de Toulousains assiège la maison de la jeune femme, espérant apercevoir ne serait-ce qu’une de ses mèches. Mais ils sont frustrés. Si frustrés que les Capitouls demandent à Paule de bien vouloir se montrer deux fois par semaine à sa fenêtre pour satisfaire le peuple. Et elle devient l’égérie de la ville. De passage à Toulouse en 1563, Catherine de Médicis elle-même tient à voir le phénomène, et se dit éblouie par sa beauté.
En 1610, Paule meurt à 92 ans. Beauté…

Abonnez vous pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.