Interview

Restos : ça vient d’ouvrir #8

Rédaction : ,
Photo : ,
le 3 janvier 2018 Temps de lecture : 3 min.
Partager : TwitterFacebookMail
Tous les mois, Boudu sélectionne pour vous les meilleurs nouveaux restos à Toulouse.

Après avoir espéré, en vain, l’installation d’un restaurant digne de ce nom dans leur quartier avec l’ouverture l’été dernier de Chez Ginette, les habitants des Minimes peuvent enfin crier victoire. Depuis trois mois, ils ont la chance d’avoir à deux pas de chez eux l’une des meilleures tables de la ville.
À condition de la trouver. Car aucune enseigne, ou pancarte, ne permet de savoir que l’on est arrivé aux Planeurs. À l’intérieur, l’endroit est hybride, à mi-chemin entre un appart et un atelier d’artiste, avec en sus une terrasse que l’on a hâte de découvrir à la belle saison. Aux manettes, Katsunori Nakanishi propose une cuisine inspirée, aérienne, qui frise la perfection pour la cuisson des poissons. L’excellence se conjugue également côté liquides avec Toshiyuki Kondo, ex-sommelier de La Pente Douce. Pour 19 euros le menu (entrée+plat+dessert) à midi et 36 le soir, ce serait pêcher de passer à côté…
Les Planeurs, 56 boulevard des Minimes

 

ET AUSSI …

La Pergola à Labège s’appelle désormais Bistrot et Compagnie. L’établissement se veut un lieu de vie avec une bibliothèque, une cave à vin et un coin salon. À noter que la carte a été réalisée par Oscar Garcia, plus jeune chef étoilé de France en 2015.
Bistrot et Compagnie, 4 rue Isatis, Labège

Les frères Chambon, à l’origine de la franchise de La Côte & l’Arête, viennent d’ouvrir un restaurant italien, Il Popolo, dans la zone d’activité de Montredon à l’Union. Antipasti, pâtes, burrata figurent à la carte de ce nouveau restaurant qui garantit des plats 100% faits maison.
Il Popolo, 12 rue d’Ariane, L’Union

Situé à proximité de La Cépière, le restaurant L’Hippi-Curien vient d’ouvrir ses portes. Aux manettes, Laurent Prat, ancien second du Genty Magre, propose une cuisine simple et de saison avec la volonté affichée de promouvoir les produits de terroir.
L’Hippi’Curien, 62 chemin des Courses

À lire aussi dans ce numéro

Portrait -

Maguelone Pontier : en bottes jarretelles

[caption id="attachment_7665" align="alignleft" width="400"] Le Grand Marché Toulouse[/caption] En cette matinée brumeuse et pluvieuse de décembre, les visiteurs se font rares dans les allées de ce que beaucoup continuent  d'appeler...

> Lire l'article <