retour haut de page

REPORTAGE

Culture sauce Amap

PAR Grégoire SOUCHAY | Photographie de Matthieu SARTRE
Temps de lecture 4 min

Déclinaison des paniers paysans des Amap (achat récurrent et direct paysan de produits locaux), les paniers culturels sont apparus en France en 2009. Bien que les produits culturels s’y substituent à ceux du terroir, les principes et les objectifs sont identiques : circuit court, contenu surprise et lien social. C’est précisément ce que propose depuis peu entre Montastruc-la-Conseillère et Verfeil, l’association Comme un poisson dans l’Art, avec ses épuisettes culturelles, qui captent dans leur filets petites perles artistiques et menu fretin.

« On commence ou on attend encore un peu ? » Un brin fébrile, Jessica Bir hésite un instant avant de lancer la soirée. Ce soir d’hiver a valeur de test pour la coordinatrice de l’asso Comme un poisson dans l’art. À la médiathèque L’AlphaB de Castelmaurou, une quarantaine de personnes, majoritairement des femmes, venues découvrir ce nouveau modèle de circuit-court culturel. Par abonnement annuel ou au coup par coup, chaque contributeur reçoit tous les trimestres une épuisette (un panier) garni de CD, livres ou places de spectacles. L’inspiration vient des AmACCA (Associations pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique). Un réseau né après l’inauguration en 2009, à La Ciotat, de la première initiative de ce système de micro-mécénat, où les citoyens consommateurs deviennent coproducteurs.

Je trouve ça génial d’aller voir des spectacles qu’on ne choisirait pas spontanément.

Comme dans les Amap, dont ces paniers culturels sont inspirés, on ne connaît pas à l’avance le contenu de l’épuisette. La chose ne dérange pas Adèle et Laurence. Venues de la commune voisine, elles découvrent leur panier et, par la même occasion, l’existence d’un événement culturel organisé dans un bar de Lavalette.
Le projet n’est pas neuf, puisque dès 2012 une association d’artistes haut-garonnais, Art n’Cie, tentait, en amateur, de lancer une première forme de panier culture à Toulouse. Une idée qu’a reprise et s’est appropriée Comme un poisson dans l’art, en 2014. Après s’être fait connaître avec les jolies vitrines…

Abonnez vous pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.