retour haut de page

ALLEZ-Y QUAND MÊME

7 raisons d’aller à Ibiza quand on n’aime pas David Guetta

PAR Julie GUÉRINEAU
Temps de lecture 4 min

Dans la fratrie Guetta, vous avez fait votre choix. Et ce n’est pas celui qui se déhanche jusqu’à pas d’heure sur les plages de sable chaud d’Ibiza. Pourtant, entre petites criques préservées des fêtards, histoire millénaire, et grottes spectaculaires, l’île a bien plus à offrir que des acouphènes et des gueules de bois.

Pour les hippies et l’hippo

Bien avant les raveurs, ce sont les rêveurs hippies qui se sont entichés d’Ibiza. De cet héritage des années 70 restent plusieurs marchés à l’ambiance seventies. Celui de Las Dalias est le plus connu. On y va pour l’ambiance et les vêtements au crochet qu’on ne remettra plus jamais, et on zappe les babioles made in China. Pour plus d’authenticité, on file aux puces de l’hippodrome d’Eivissa, très prisées des locaux et des connaisseurs.
Marché hippie de Las Dalias, à San Carlos, tous les samedis de 10h à 20h
Puces de l’hippodrome de Sant Jordi, Carretera de l’Aeroport, Sant Jordi de ses Salines, tous les samedis matin


Pour 3000 ans d’histoire
Pour trouver la fraîcheur, rien de mieux que se perdre dans les ruelles de Dalt Vila, la vieille ville d’Eivissa. Protégée derrière ses remparts Renaissance, la ville porte l’héritage de son histoire phénicienne, romaine, musulmane et catalane. Pour remonter dans le temps, passez aussi par la nécropole de Puig des Molins et ses 3000 caveaux creusés dans la roche.
Nécropole de Puig des Molins, Via Romana 31, Eivissa


Pour la fraîcheur des grottes
Pour fuir la chaleur parfois écrasante de l’après-midi, s’enfoncer sous terre est une alternative familiale au mojito . Situées sous le niveau de la mer, les grottes de Can Marçà et leurs formations géologiques de plus de
100 000 ans ont longtemps servi de caches aux contrebandiers. En descendant, profitez de la vue sur la spectaculaire baie du Port de Sant Miquel.
Cueva de Can Marsa, Port de Balansat, Puerto de San Miguel. Ouvert tous les jours de 10h30 à 17h30


Pour les criques
Le relief découpé de l’île regorge de criques dont la vue est souvent à se pâmer. Les criques de Cala Comte, Sant Vicent, Cala d’Hort et son rocher d’Es Vedra, ou Portinatx sont incontournables. Pour les découvrir et se baigner au calme, mieux vaut s’y rendre le matin, et louer une voiture ou un scooter.


Pour les eaux limpides de Ses Salines
Classé au patrimoine mondial de l’Unesco, le parc naturel de Ses Salines offre les eaux parmi les plus limpides du monde grâce à ses champs sous-marins de végétaux. La visibilité va jusqu’à 50 mètres et les fonds marins n’ont rien à envier à la Corse. Pour fuir les touristes, on prend le bateau et on plonge sur les côtes de l’île de Formentera, face à Ibiza.
Traversée Ibiza-Formentera : liaisons au départ du port d’Ibiza Réserver à l’avance


Pour se régaler
À Ibiza, en dehors de la haute-cuisine internationale prisée par la jet set, beaucoup de petits restaurants servent des mets plus typiques. On mangera du ragoût de poisson les pieds dans l’eau, ou de la charcuterie locale dans les terres. Pour finir le repas, on opte pour le flao, sorte de cheesecake local aux allures de quiche, à base de fromage frais de brebis et de menthe. Si vous n’êtes pas trop pénible, on vous offrira un verre d’hierba, digestif local à base d’herbes. Sinon, optez pour le Cafe caleta, un café très sucré aromatisé au brandy, rhum, et écorces de citron et d’orange.
Pour manger les pieds dans l’eau, Chez Manolo, plage Den Bossa
Pour la viande, Can Pilot, Ctra. Eivissa-Sant Antoni, Sant Rafael



Pour la randonnée
Si vous êtes plus randonnée ou VTT que farniente, Ibiza est lézardée de nombreux sentiers ou de voies cyclables le long des côtes ou dans l’intérieur des terres. Au départ de l’église de Sant Josep de sa Talaia, un sentier panoramique fait le tour du point culminant de l’île. Et après cinq heures de marche, le village est l’un des meilleurs endroits pour observer le coucher du soleil sur la mer.

Jusqu’à 3 vols par semaine au départ de Toulouse avec Air France à partir du 7 juillet

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.