Photo

Mai 68 à Toulouse dans l’oeil de Tony Ser

Rédaction : ,
le 4 mai 2018
Partager : TwitterFacebookMail

1968. Le jeune Tony Ser étudie le droit à Toulouse, mais il se rêve plutôt photo-reporter. Alors quand les premiers remous de mai 68 parviennent à Toulouse, il court manifestations et rassemblements appareil au cou. « Je n’étais pas partisan alors je vivais tout ça avec une forme de distance. Mais j’avais une âme de reporter. Je voulais vivre l’instant et témoigner. » Mais dans la famille Ser, on goûte peu cette passion pour l’image. Et « l’aventure photographique a tourné court ». Tony Ser reprend ses études et mène une longue carrière dans l’industrie pharmaceutique. Les trois pellicules sont remisées dans un tiroir dont elles ne ressortiront que 40 ans plus tard. En 2008, ses clichés, rares témoignages amateurs de mai 68 en dehors de Paris, sont exposés au Capitole, cour Henri IV. Pour le désormais retraité, c’est la consécration.