retour haut de page

INTERVIEW

Joan Busquets : « Pour trouver la beauté, il suffit de changer de regard. »

PAR Sébastien VAISSIERE | Photographie de Rémi BENOÎT
Temps de lecture 4 min

Chargé en 2010 par Pierre Cohen de dessiner le nouveau projet urbain de Toulouse, l’architecte et urbaniste catalan Joan Busquets a été maintenu à ce poste par Jean-Luc Moudenc.  Professeur à l’université de Barcelone et à l’école de design d’Harvard, il est persuadé que la ville d’hier, belle parce qu’homogène, doit faire de la place à la ville de demain, belle parce que cohérente.

Le centre-ville de Toulouse vous paraît-il aussi beau qu’on le dit ?

Bien sûr. Si la ville ancienne de Toulouse est magnifique c’est parce qu’elle est en bon état et bien entretenue. Parce qu’elle a été restaurée et améliorée. Pas à l’identique, comme on le croit souvent, mais en fonction des goûts, des techniques et des matériaux contemporains.  Si on trouve le centre ancien si beau, c’est aussi parce que nous vivons dans une époque qui a conscience de la valeur du patrimoine. Il faut se souvenir qu’après la guerre, tout le monde était d’accord pour démolir l’ancien. Aujourd’hui on cherche à le respecter et à apporter du nouveau. C’est LE facteur du moment. On a moins tendance à raser et à reconstruire comme par le passé.

Cette prise de conscience est-elle propre au continent européen ?

C’est une tendance très importante en Europe, mais elle gagne peu à peu le reste du monde. À Shanghaï, par exemple, pendant les dernières décennies, on a eu tendance à détruire le patrimoine pour reconstruire ex nihilo. Désormais, les Shanghaïens font machine arrière et composent une ville hybride qui se projette dans le futur en respectant le passé.

Si la qualité de confort dans l’espace est bonne, on percevra son environnement comme beau.

Cette ville hybride est-elle également l’avenir de Toulouse ?

Si on regarde la ville ancienne de Toulouse que nous aimons tous, on trouve des…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.