retour haut de page

RÉGION

Sète, futur port de Toulouse ?

PAR Jean COUDERC | Photographie de Matthieu SARTRE
Temps de lecture 5 min

Longtemps laissé à l’abandon par l’État, le port de Sète bénéficie depuis 10 ans d’une modernisation de grande envergure sous l’impulsion du Conseil régional. Des investissements qui lui ont permis de chiper des clients à ses prestigieux voisins que sont Toulon, Marseille ou Barcelone, et d’avoir l’ambition de séduire les entreprises toulousaines.

C’est bien connu, l’appétit vient en mangeant. Non content d’avoir assuré sa pérennité depuis qu’il a repris la gouvernance du port de Sète fin 2007 (le port de Sète faisait partie des 23 ports français dits « d’intérêt national » alors propriété de l’État et gérés par les CCI), le Conseil régional nourrit désormais de grandes ambitions pour son infrastructure maritime. Comme celle de réussir à convaincre les entreprises midi-pyrénéennes, et plus particulièrement toulousaines, d’opter pour ce type de transport. Pour Carole Delga, sa présidente, il ne s’agirait même que d’une question de temps : « Les atouts du transport maritime sont indéniables. Que ce soit sur un plan financier – le transport routier coûtant beaucoup plus cher – ou environnemental, il n’y a que des avantages. Il faut désormais faire acte de pédagogie car jusqu’à maintenant, en Midi-Pyrénées, on ne pensait pas maritime ! ».

Dix ans seulement auront suffi pour remettre le port de Sète à flot. Dix ans pour que son bras armé, l’Établissement public régional (EPR) Port de Sète Sud de France, réussisse son pari de changer radicalement son image. Présent depuis le début de l’aventure, son actuel président, Jean-Claude Gayssot, mesure le chemin parcouru : « Alors que le port était en déclin dans tous les domaines (plaisance, pêche, commerce), la décision a été prise dès la loi de décentralisation des ports d’y aller à fond. De Georges Frêche,…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.