retour haut de page

ALLEZ-Y QUAND MÊME

7 raisons d’aller à Naples même si on n’aime pas les pizzas

PAR Sarah JOURDREN
Temps de lecture 4 min

Évidemment, il serait dommage de passer dans la ville qui inventa, aux couleurs de l’Italie et au nom de sa reine, la célèbre Margherita (tomate-mozzarella-basilic), sans en déguster une. Mais si vous n’en pouvez vraiment plus des pizzas, Boudu vous donne sept raisons d’aller quand même à Naples.

Pour le métro
Avec un milliard et demi d’euros d’investissement et l’intervention d’artistes et designers de renommée internationale comme Anish Kapoor, Sol LeWitt ou Karim Rashid, Naples s’est offert des stations de métro grandioses. Au pied des quartiers espagnols, Toledo a même été sacrée plus belle station d’Europe par le Daily Telegraph. Psychédélique.
Stazione Toledo (ligne 1) – via Toledo


Pour le cliché
Quartier populaire (et mafieux) par excellence, bâti au xvie siècle pour accueillir les garnisons espagnoles venues réprimer les révoltes napolitaines, les quartieri spagnoli s’accrochent à flanc de colline. Des ruelles tortueuses, du linge aux fenêtres, des vieilles aux pas des portes et des triporteurs débordant de pastèques… So cliché !


Pour se souvenir
On peut snober la Margherita, mais pas Pompei. La cité antique, détruite par l’éruption du Vésuve en 79, n’a pas encore livré tous ses secrets. Mais ce qui a été dégagé rappelle la splendeur passée et le danger qui plane encore sur la région – à commencer par les moulages des corps en fuite ou recroquevillés, figés par la cendre. Glaçant.
Circumvesuviania, trains dir. Sorrento, arrêt Pompei Scavi


Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.