retour haut de page

INTERVIEW

Obsolescence déprogrammée

PAR Julie GUÉRINEAU | Photographie de Matthieu SARTRE
Temps de lecture 6 min

Parce qu’il y en a marre des aspirateurs qui rendent leur dernier souffle avant l’heure et des valises qui flanchent avant leur premier vol, Elsa Lomont et Florent Preguesuelo ont lancé LongTime, le premier label européen identifiant les produits conçus pour durer. Hier cheffe d’entreprise et infirmier, ces deux Toulousains ambitionnent rien moins que de déprogrammer l’obsolescence.

Comment l’idée de LongTime est-elle née ?

Florent P. : Nous sommes partis du constat que l’on produit de plus en plus de déchets prématurés : produits mis au rebut parce qu’on en veut de plus récents, ou parce que la réparation est trop chère ou impossible. Elsa en a fait l’expérience avec un mixeur-plongeur d’une bonne marque qu’il fallait casser pour accéder aux composants. C’est aberrant. Nous avons voulu trouver un moyen d’agir de manière très pragmatique sur ces problématiques.

Elsa L. : On s’est dit que ce serait bien d’avoir, au même titre que les labels de qualité alimentaire, un label pour nous guider vers des produits plus durables et plus réparables, et valoriser les fabricants qui font déjà cette démarche.

F.P. : On ne dit pas que l’objet ne tombera pas en panne, mais que tout est fait pour qu’il puisse être réparé.

Quels critères prenez-vous en compte ?

E.L. : Il y a une quarantaine de critères articulés autour de trois piliers : la conception robuste, la réparabilité, et les garanties et le SAV. Pour que l’outil soit pertinent, on a consulté des consommateurs, des associations environnementales, des réparateurs et des fabricants. Et l’évaluation des produits sera faite par un organisme certifié indépendant.

Quels éléments seront évalués ?

E.L. : Pour la partie conception, on vérifie la fiabilité des technologies et des matériaux. Pour une machine à laver, on va par exemple vérifier que le tambour…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.