retour haut de page

L'AFFICHE

Wild Wild Ouaip

PAR Sébastien VAISSIERE
Temps de lecture 3 min

Les dessins de Morris, qu’on a mille fois parcourus à l’horizontale et en petit format, prennent, une fois agrandis et suspendus, une dimension inattendue.

Sourde à la tendance BD de l’alter à tout prix et du contemporain à tous crins, Blagnac continue de revendiquer son amour pour la ligne claire. Dans la foulée de Tintin et ses avions (au musée Aeroscopia jusqu’au 19 janvier), la ville vient d’accrocher à Odyssud une expo Lucky Luke de haute volée. Cette version itinérante de l’expo imaginée en 2016 pour le festival de la BD d’Angoulême est une manière d’hommage à Morris, père disparu du cow-boy qui tire vite et qui dit « ouaip ».

Comme pour Tintin à Aeroscopia, pas la moindre planche originale, mais 117 fac-similés caractéristiques du style net et sans bavure de l’auteur belge. Ses dessins, qu’on a parcourus mille fois à l’horizontale et en petit format, prennent, une fois agrandis et suspendus, une dimension inattendue. Une révélation pour ceux qui, comme nous, pensaient aimer Lucky Luke avant tout pour Goscinny.

Génie du noir, sens du cadrage, talent de caricaturiste, précision typographique, la palette artistique de Morris saute enfin aux yeux. Et l’on mesure le défi immense que constitue pour le dessinateur actuel des albums de Lucky-Luke, le Nîmois Achdé, le fait de le remplacer depuis 2002… 

Exposition Lucky Luke, l’art de Morris jusqu’au 29 décembre à Odyssud, Blagnac.

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.