retour haut de page

BIO-GRAPHIE

L’appel du pré

PAR Héloïse THÉPAUT | Photographie de Matthieu SARTRE
Temps de lecture 4 min

En 40 ans, les agricultrices exploitantes, ou co-exploitantes, sont passées de 8% à 30% de la population agricole française. Hélène Delmas, éleveuse de volailles bio dans le Lauragais, à 50 km de Toulouse, est l’une d’elles. Anciennement chef de projet, elle a tout plaqué pour réaliser un rêve de jeunesse, au prix de nombreux efforts et concessions.

Quand on l’observe dans le laboratoire de sa ferme au lieu-dit Montplaisir au Falga, petit village perdu dans les champs vallonnés du Lauragais, découper les carcasses de chapons, on a l’impression qu’elle fait ça depuis toujours. Enlever le bréchet, couper le long du flanc sur toute la longueur, décoller la chair le long de l’os jusqu’à l’articulation… Le geste est précis, chirurgical. Hélène Delmas a pourtant eu une vie avant.  Après avoir étudié au lycée agricole d’Auzeville-Tolosane, elle suit un BTS, une prépa puis entre à l’École d’ingénieurs de Purpan (EIP) à Toulouse. À la sortie, elle devient chef de projet au sein de la coopérative agricole Arterris. Mais au bout de huit ans, la jeune mère de famille ne peut plus contenir la petite voix intérieure qui lui dit de changer : « Je voulais être agricultrice, c’était ma vocation et je l’avais toujours gardé en tête ». En 2009, elle décide donc d’acheter une ferme avec Jérôme, son compagnon. Leur objectif : monter un élevage de poulets bio. Si à première vue, on pourrait penser qu’elle s’est lancée dans l’inconnu, l’agriculture ne lui est pas étrangère. On peut même dire qu’elle a ça dans le sang. Avant de devenir céréalier conventionnel en 2005, son père a été éleveur de porc. Sa sœur est apicultrice. Et ses grands-parents possédaient une ferme. « Dans la famille, on a le virus de l’agriculture. » Une contagion que son père accepte cependant difficilement : « Il m’a dit que je faisais une erreur lorsque je lui…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.