retour haut de page

Place aux jaunes

Photographie de Rémi BENOIT

Photographie de Rémi BENOIT

En novembre, ce n’était qu’une manifestation d’automobilistes en colère remarquable par son mode opératoire et son dress code. Désormais, c’est une jacquerie généralisée portée par des colères disjointes et des revendications multiples. L’œil de Boudu a saisi cette étonnante mue, au soleil de l’été indien comme dans le brouillard des lacrymogènes.
Démarrer la lecture

Place aux jaunes

Photographie de Rémi BENOIT

Photographie de Rémi BENOIT

  • GENS DU TOUR
    17 novembre. Les premières amitiés se nouent sur les nœuds de rocade. À Balma-Gramont, l’air charrie des odeurs de saucisse et de caoutchouc brûlé. Chacun sort ce qu’il a de plus jaune : gilet, deuche ou costume de banane. Le départ du mouvement des gilets jaunes ressemble à une arrivée du Tour.

  • EN ABYME
    8 décembre. Sur le pont des Catalans, un manifestant se poste face aux forces de l’ordre, genoux à terre et mains sur la tête. Référence à une vidéo de l’interpellation d’un groupe de lycéens de Mantes-la-Jolie diffusée la veille par l’AFP.

  • ICI ET MAINTENANT
    8 décembre. Repoussés du centre-ville jusqu’à la berge gasconne
    de Toulouse, les manifestants dressent une barricade gigantesque à hauteur du musée des Abattoirs. Un chantier voisin fait office de dépôt de munitions. Les briques roses volent, le drapeau occitan flotte. La colère a l’accent d’ici.

  • GILET JEANNE
    26 janvier. Sur le piédestal de la statue
    de Jeanne D’arc en rénovation, un gilet
    jaune appelle à la grève générale.

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.