retour haut de page

L'HOMME DU FUTUR

L’homme du futur. Pierre Bleuse

PAR Clara MARIE | Photographie de Matthieu SARTRE
Temps de lecture 5 min

Violon soliste d’orchestre, membre d’un quatuor à cordes, et maintenant chef d’orchestre international. Ce musicien formé en partie à Toulouse, qui a dirigé l’orchestre des Victoires de la musique classique en 2018, projette d’incuber des groupes de musique de chambre pour les aider à percer dans le milieu.

Destinée

Un père compositeur, une mère chanteuse, un frère violoncelliste et une sœur pianiste : l’environnement de Pierre Bleuse était propice à une carrière dans la musique. « Je n’avais pas 4 ans, on écoutait un concerto brandebourgeois de Bach, et je me suis mis à diriger, à vivre la musique avec le corps. »

 

Succès fou

S’en suivent des études à Paris, Toulouse, Berlin (à la Philharmonie) et une carrière de violoniste solo. Mais en 2010, Pierre Bleuse décide de se consacrer exclusivement à la direction d’orchestre. Avec succès, puisque c’est lui qui est choisi pour diriger celui de l’Opéra de Lyon, lors des Victoires de la musique classique en 2018.

Help ! They need somebody

Pierre Bleuse est aussi le cofondateur de Musika Inkubateur. Le but : aider de jeunes musiciens à lancer leur groupe de musique de chambre après leurs études pour en vivre un jour. L’incubateur leur fournit un soutien en logistique et en communication : prêt de matériel, aide à la valorisation de projets via les réseaux sociaux, négociation d’avantages avec les partenaires de Musika (résidences à prix réduits, réduction sur les partitions et matériels).

J’irai où tu iras

À terme, Pierre Bleuse espère accompagner trois groupes de musique de chambre au sein de son Inkubateur. Et mener à la baguette sa saison 2018-2019, entre les orchestres de Paris, Barcelone, Leipzig, Genève, la Chine et les États-Unis.

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.