Interview

Chef. Georges Camuzet passe à table

Rédaction : ,
Photo : ,
le 3 mai 2019 Temps de lecture : 4 min.
Partager : TwitterFacebookMail

Comme c’est souvent lorsqu’ils ne sont plus là que l’on mesure l’importance des êtres chers, il a (presque) fallu attendre qu’il tire le rideau de son Air de Famille pour se rendre compte de son talent. De retour aux fourneaux depuis quelques semaines, Georges Camuzet  est un disciple d’une cuisine juste, sans fard, apprise dans les plus belles maisons, mais adaptée au monde du bistrot. La course à l’étoile ? Il lui préfère volontiers le trophée envié de meilleur rapport qualité/prix de la ville.

Votre premier émoi gustatif ?

Une selle d’agneau petit pois morilles cuisinée par Régis Marcon

Le plat que vous détestiez enfant ?

Le céleri rémoulade de la cantine

Votre madeleine de Proust ?

Homard à l’armoricaine de mon arrière-grand-mère

Le plat le plus difficile à réaliser ?

Une omelette parfaitement roulée et colorée

Votre plat signature ?

Un risotto à l’encre de seiche (inspiré par Michel Del Burgo)

L’aliment que vous préférez ?

Les langoustines

Les pires associations ?

Le gibier avec un verre d’eau

Votre pêché mignon ?

La bécasse (et surtout sa petite tartine)

Le piège en cuisine ?

Jean-François

Le pire souvenir en cuisine ?

Un orage de grêle qui avait inondé la salle et obligé à interrompre le service… alors que les clients voulaient rester !

Ce que vous inspire Trip Advisor ?

Black Mirror

Les émissions comme Top Chef ?

Divertissant

Votre penchant alimentaire honteux ?

Mc Do

Le plat ou le produit pour lequel vous êtes prêt à faire 100 km ?

Des langoustines

L’homme ou la femme avec qui vous aimeriez dîner en tête-à-tête ?

Jean Lassalle avec un bon Metras pour refaire le monde

Votre mentor ?

Michel Del Burgo

Le chef que vous admirez le plus ?

Gérard Garrigues, un grand chef qui a animé Toulouse à une époque où la ville souffrait d’un grand vide gastronomique.

L’aliment le plus bizarre que vous ayez mangé ?

Une omelette à l’huître à Taïwan

Si vous étiez un ustensile de cuisine ?

Une cocotte en fonte

Un Air de Famille, 6 rue Jules Chalande

À lire aussi dans ce numéro

Interview -

Bouchons urbains

La pêche urbaine en hyper-centre est en plein boum. Dopée par les forums internet et les grandes marques d’articles de pêche, devenue tendance par l’anglicisation de son intitulé (street fishing),...

> Lire l'article <
Street fishing Toulouse
Enquête -

Victor Hugo, Toulouse à la fleur de l'âge

Les Toulousains ont été les premiers à couronner le talent de Victor Hugo.

> Lire l'article <
Conversation -

Jean-Pierre Bel : l’invité surprise

Êtes-vous candidat à la mairie de Toulouse ? C’est encore trop tôt pour vous répondre. Mais il est vrai que j’y songe. J’ai d’abord cru que je pourrais me prononcer assez...

> Lire l'article <