retour haut de page

INTERVIEW

Jean-Luc Moudenc : «  Les conflits entre usagers m’inquiètent »

PAR Jean COUDERC | Photographie de Rémi BENOIT
Temps de lecture 7 min

L’actuel locataire du Capitole n’échappe pas à la règle : comme ses prédécesseurs, c’est principalement autour du sujet des mobilités qu’il structure son action municipale. Sinon que l’époque a changé et que la pression démographique rend, à Toulouse sans doute plus qu’ailleurs, l’équation de plus en plus complexe à résoudre. Jean-Luc Moudenc a livré à Boudu sa vision des transports de demain.

Commençons par l’apparition des nouveaux modes de transport comme le vélo électrique, la trottinette…. Que vous inspire ce foisonnement ?

Il est le produit du progrès technologique et aussi d’une modernisation de la société. Mais plus on ajoute des moyens de transport, plus la difficulté est grande de les concilier. D’autant que l’espace public, lui, ne s’élargit pas et que l’on avait déjà des conflits entre les automobilistes, les vélos et les piétons. Ce sont des conflits qui me désolent en tant qu’élu car lorsqu’il y a conflit, c’est toute la mobilité qui est contrariée et toute la dynamique que nous voulons impulser qui est compromise. C’est donc pour moi une source d’inquiétudes.

Pourriez-vous envisager la mise en place d’un code de bonne conduite ?

Il y a déjà un code de la route ! Des réglementations, des conditions, des interdictions, ont été posées dans la loi sur les mobilités. C’était vraiment nécessaire. Parce que nous, les maires, sommes démunis face à ces sujets-là.

Pourquoi a-t-on le sentiment qu’il est plus difficile de se déplacer à Toulouse qu’ailleurs ?

C’est un discours tarte à la crème que l’on verra sans doute resurgir lors des prochaines échéances électorales. Mais ce n’est pas vrai : quand on regarde le nombre de passagers transportés par le réseau Tisséo, on se trouve au 3e rang national alors que l’on est la 5e métropole de France. On est donc en avance.

Pourquoi dès lors…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.