retour haut de page

Restos. Ça vient d’ouvrir #22

PAR Jean COUDERC | Photographie de Rémi BENOIT
Temps de lecture 4 min

Tous les mois, Boudu sélectionne pour vous les meilleurs nouveaux restos à Toulouse.

L’écluse Saint-Michel

Toute la ville (au moins les passionnés de restauration extérieure) ne parlant que de ça depuis son ouverture, il fallait bien que l’on aille voir par nous-mêmes ce que cette écluse avait dans le ventre. Force est de constater que la situation de l’établissement, sur la pointe nord de l’île du Ramier, est tout à fait sympathique. De là à considérer qu’elle offre la plus belle vue sur la Garonne, il y a un pas que nous ne saurions franchir…surtout si vous n’avez pas la chance d’être placé sur l’une des (rares) tables qui donnent sur le fleuve ! Pour cette deuxième saison, ce restaurant éphémère ayant décidé de faire la part belle aux poissons et aux fruits de mer, quoi de plus logique que de se laisser tenter par un merlu à l’espagnole pour deux. Copieux, bien assaisonné, il avait tout pour nous séduire… à ceci près qu’il était un poil trop cuit. à 60 euros la pièce, difficile de ne pas trouver ce détail regrettable…

L’écluse Saint-Michel, 2 impasse du Pont Saint-Michel

ET AUSSI 

Le Flon-Flon vient d’ouvrir ses portes dans le parc du château de Thégra, à Balma. Dans un cadre champêtre, avec une vue imprenable sur Toulouse, cette nouvelle adresse, qui fermera ses portes à la fin de l’été, propose une carte de tapas élaborée par Jérémy Morin, le chef étoilé de L’Aparté, et Philippe Braun du restaurant Chez Fifi. Un gage de qualité à priori.

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.