retour haut de page

KIT DE SURVIE

Actu locale. Dîtes-le quand même #18


Temps de lecture 5 min

Pour ceux qui ont décroché de l’actu locale cet été mais veulent quand même donner leur avis à la rentrée, voici un kit de survie taillé pour les salles de réunion, les salles de sport, les salles de garde, les salles des profs et les salles de shoot.

Pic de pollution
Schéma classique. Le 2 septembre à la machine à caoua, estivants des bords de mer se mesurent aux touristes d’altitude : « On a fui la chaleur », paonnent les montagnards.  « Et puis là-bas, ni pollution visuelle ni pollution sonore. » Intervenez poliment pour faire part de votre expérience. Racontez que vous êtes monté au Pic du Midi le 2 août pour jouir du panorama et profiter du calme. Et que vous y avez trouvé un pic de pollutions sonore et visuelle : un concert de Zazie.

Introduction emmêlée
Brainstorming à l’afterwork autour de pintes à moitié prix. Des accros à la bagnole cherchent une idée pour contrecarrer le projet de Zone à Faible émission promis début août par la Métropole. « Comment faire pour réintroduire un truc qui coûte cher, qui ne sert pas la collectivité, qui a mauvaise réputation, qui fait peur aux piétons et qui fait des dégâts ? » s’interrogent vos camarades de houblon. Faites remarquer que ce postulat était exactement le même pour l’ours des Pyrénées, et qu’on a quand même trouvé le moyen de le réintroduire. Quittez le bar avant de subir une double fatwa de Ferus et de l’Automobile Club de France.

Poil à Greta
Si vous n’avez ouvert ni le journal ni Google actu cet été, le retour à la vie de bureau sera brutal. Il y a des chances pour que vous vous retrouviez déchiré(é) entre une chargée de mission qui n’achète plus de shampoing depuis la visite en France de Greta Thunberg, « pour passer en mode décroissant », et un collègue des RH qui lui oppose un : « M’en fous des croissants, je suis Toulousain de la team chocolatine ». Surtout ne vous en mêlez pas. Les groupies de Greta et les forcenés de la choco ont en commun un sens du dialogue limité. Pour une fois, préservez-vous : fermez-là.

Enduit Plénel

Pendant que les Toulousains bronzaient à Gruissan, des façades de brique rose ont été rénovées et recouvertes d’un enduit blanc. C’est le cas de la devanture de la librairie Privat, rue des Arts. La chose a beaucoup ému les néo-Toulousains et drôlement agité la presse en ligne, agacée par ce prétendu blasphème comme Plenel par un crustacé sur une nappe de ministère. Si quelque fâcheux venait vous chatouiller avec cette histoire, rappelez-lui que Toulouse était blanche au XIXe siècle et que les crimes les plus graves qu’on y commet aujourd’hui contre le goût le sont moins par ceux qui rénovent au centre que par ceux qui bâtissent en périphérie.

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.