retour haut de page

C'EST DIT

Édouard Forzy : « Désormais, même Airbus est une entreprise numérique ! »

PAR Jean COUDERC | Photographie de Rémi BENOIT
Temps de lecture 5 min

Edouard Forzy

Du 30 septembre au 7 octobre se tiendra la 19e Mêlée numérique, l’évènement phare du numérique et de l’innovation à Toulouse. L’occasion de feuilleter avec son fondateur Édouard Forzy l’album à souvenirs.

Quel est votre état d’esprit lorsque vous créez la Mêlée ?

On est au début des années 2000, au démarrage des activités internet. Nous sommes deux jeunes entrepreneurs, Stéphane Contrepois et moi-même, qui travaillons sur le développement de sites web. C’est évidemment très nouveau pour la grande majorité des entreprises de la région. Il y a bien une vague de
start-up, mais elle est encore nébuleuse pour le commun des mortels. On décide alors d’organiser une rencontre pour réunir les acteurs et créer un réseau autour d’internet.

Pourquoi la Mêlée numérique ?

Pour donner une connotation locale. La première édition a lieu le 21 septembre 2000, deux mois après la création de l’association. Autant dire qu’on fait ça avec des bouts de ficelle. On ouvre nous-mêmes les bouteilles ! À notre grande surprise, c’est alors le 1er évènement régional autour du numérique qui réunit des acteurs, en dehors des spécialistes. Du coup, alors qu’on attend 100 personnes, on se retrouve 500 !

Quel est alors l’objectif de cet évènement ?

Au tout début, comme pour le concept parisien, First Tuesday, il s’agit de  mettre en relation des investisseurs et des start-up. Sauf qu’ici, on n’avait pas d’investisseurs ! On l’a donc pensé comme un évènement d’information, d’émulation. Avec l’idée de sensibiliser le maximum d’entreprises au business du web. 

Quelles ont été les grandes évolutions au cours de ces deux décennies ?

Il y a d’abord eu la chute, l’explosion…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.