retour haut de page

FALLAIT L'INVENTER

Le compost avec Transfarmers

PAR Alicia GACH
Temps de lecture 5 min

Oublié le bac à compost inesthétique et malodorant caché dans un coin de la cuisine. à Montpellier les Transfarmers, ont conçu un pot de fleurs intelligent, ludique et décoratif, dans lequel les plantes se nourrissent des déchets du quotidien.

Les racines
« Nous sommes partis du constat que 25 à 30% du poids de nos poubelles provient des déchets alimentaires, expliquent les Transfarmers. En les compostant, on évite un traitement inutile et polluant. » Pour autant, le compostage n’est pas une pratique très populaire, surtout dans les milieux urbains. La startup imagine alors un objet propre, pédagogique et design, pour encourager le recyclage des déchets alimentaires au quotidien.

 

Compost fleuri
Le pot est divisé en deux parties. D’un côté, un lombricomposteur, dans lequel les épluchures sont transformées en compost par les vers de terre. De l’autre, un pot de fleurs classique. Entre les deux, une cloison perméable permet aux vers de se déplacer, favorisant l’apport naturel en eau et nutriments à la plante. Un bouchon en liège permet de récupérer périodiquement le compost afin de nourrir les autres plantes.

 

Terreau local
Le pot de fleurs composteur est imaginé, conçu et fabriqué en France. Mieux, le pot est fabriqué artisanalement avec de la terre de
Champagne dans un atelier labellisé Entreprise du Patrimoine Vivant, à Amance, dans l’Aube. Les vers de terre vendus avec les pots sont occitans. Seule exception, les bouchons en liège. « Cette industrie ayant presque disparu du territoire national, nous nous sommes tournés vers nos voisins espagnols », indiquent les Transfarmers.

 

Vers primés
Après 5 ans de recherches, les Transfarmers et leurs vers composteurs ont reçu plusieurs prix, notamment le Prix du Design de la fondation Famae. Encouragés par l’intérêt du public et des professionnels, ils ont lancé une campagne de crowdfunding qui a rencontré un véritable succès (plus de 100 000€ récoltés). Prochaine étape : la commercialisation.

 

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.