retour haut de page

REPORTAGE

Archipel Citoyen : en ordre de marche

PAR Perrine DEBACKER | Photographie de Rémi BENOIT
Temps de lecture 5 min

Après deux ans de préparation, il était attendu comme une démonstration de force. Le 14 septembre salle Barcelone, Archipel Citoyen a organisé son premier « rendez-vous citoyen », l’étape ultime qui marque le lancement de leur course aux municipales. Boudu s’est glissé dans l’assistance pour prendre la température.

À 16 heures ce samedi après-midi, il fait chaud dans la salle Barcelone. Une centaine de personnes est déjà là, à l’heure, pour participer à ce que les organisateurs de l’évènement attendent/espèrent comme une preuve de l’attente que le mouvement a fait naître dans la population.

La porte-parole Caroline Honvaut regarde en souriant l’affluence de visiteurs. « Pour nous, c’est la grande réunion de début de campagne. Ça m’émeut de voir plein de visages que je ne connais pas. » Elle l’admet, le nom d’Archipel Citoyen n’est pas encore arrivé aux oreilles de beaucoup de Toulousains. Mais elle compte sur cette journée pour obtenir l’adhésion de nouveaux venus. Et se plait à noter que le lieu de la réunion est « un joli hasard » puisque la ville espagnole a élu en 2015 une liste de citoyens hors parti avec un programme élaboré par ses habitants. Pour l’instant, environ 600 personnes ont signé leur appel « Toulouse en commun » qui affiche pour mot d’ordre l’urgence économique, sociale et démocratique.

Les visiteurs semblent enthousiastes, ils s’informent du programme et vont s’asseoir à une table. A écouter les discussions, on distingue le maître mot du mouvement : le renouveau. La démocratie « participative » ? Un terme galvaudé pour les adhérents, qui préfèrent parler de démocratie collaborative ou mieux, de démocratie permanente avec des citoyens qui pourront participer aux décisions tout au long du mandat. À gauche de l’entrée, Véronique Chauveau accueille les citoyens qui voudraient signer l’appel. Engagée auprès de Génération.s depuis la présidentielle,…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.