retour haut de page

BONNES FEUILLES

Lola et autres nouvelles de Gabriel Sandoval

PAR Sébastien VAISSIERE | Photographie de Matthieu SARTRE
Temps de lecture 5 min

En octobre, après la rentrée littéraire, ses esclandres, et ses montagnes de bouquins déversés chez les libraires comme du fumier sur un trottoir de préfecture un jour de manif’ de viticulteurs, le lecteur de romans frise généralement l’overdose. Pour s’en guérir, nul besoin de s’astreindre à une diète de lecture. Mieux vaut lire autre chose, autre part, autrement… et local.

De loin, Gabriel Sandoval paraît facile à cerner. On le sait Espagnol de León arrivé en France dans les maigres bagages de ses parents. On le sait spécialiste du flamenco, auteur d’ouvrages de référence sur le sujet. On le sait à l’origine des textes de son frère Bernardo, le guitariste totémique de la scène world toulousaine. Et depuis son premier roman paru chez Cairn en 2008, on le sait artisan d’une œuvre littéraire en clair-obscur, qu’il serait malvenu de réduire à sa dimension biographique
ou à l’hispanité de son auteur.

Lola, son dernier recueil de nouvelles, poursuit le sillon tracé dans les deux premiers romans. Des histoires de femmes libres, des tentations de disparaître, des fuites ratées, une fausse évasion, de voies sans issue. Des cars qui partent vers Madrid, des trains qui ne quitteront jamais Matabiau. Des anges qui jaillissent de la fange, des coups de volant, des coups de couteau, des flaques de sang et des torrents de passion. Et une petite pépite, Initiation, qui fige en quelques pages l’exil sentimental d’un garçon de sixième gentiment ignoré par celle qu’il aime. Car il y a de l’amour dans les nouvelles de Gabriel Sandoval. Beaucoup d’amour. Mais des amours ternies, et qui ne suffisent pas.





Lola et autres nouvelles Par Gabriel Sandoval. Éditions La Serna. En vente…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.