retour haut de page

L'ADDITION

Chef : Mikael Lecumberry passe à table

PAR Jean COUDERC | Photographie de Rémi BENOIT
Temps de lecture 4 min

La mélodie ne le quitte jamais, y compris aux fourneaux. Enfant du Pays basque, Mikael Lecumberry grandit avec la musique, qu’il finit par lui-même produire. Avant de se lancer dans la cuisine, que le Biarrot assure avoir toujours pratiqué. Au Rocher de la Vierge, en référence à ce caillou emblématique des plages biarrotes, le mélomane inonde ses tables toulousaines de son vécu basque. Sa carte évolue au gré des saisons sur sa terrasse, place de Damloup.

Votre premier émoi gustatif ?
Des chipirons à l’encre.

 

Le plat que vous détestiez enfant ?
Les épinards à la crème.

 

Votre madeleine de Proust ?
Les chipirons à l’encre.

 

Le plat le plus difficile à réaliser ?
Le lièvre à la royale.

 

Votre plat signature ?
Un croustillant de pied de cochon aux moules.

 

L’aliment que vous préférez ?
Le ris de veau.

 

Celui que vous détestez ?
Je ne déteste plus.

 

Les pires associations ?
Une viande rouge à l’encre de seiche.

 

Votre pêché mignon ?
Des rognons de veau à la moutarde.

 

Vos sources d’inspiration ?
Mes producteurs, au marché.

 

Le piège en cuisine ?
L’absence de plaisir.

 

Le pire souvenir en cuisine ?
De l’eau versée dans la friteuse…

Devant la téloche, sucré ou salé ?
Pas de téloche !

 

Votre penchant alimentaire honteux ?
Des spaghettis avec du ketchup et du gruyère.

 

Le plat pour lequel vous êtes prêt à faire 100 km ?
Je suis Biarrot, donc je vais dire le kokotxa. C’est basé sur la partie inférieure du menton du merlu.

 

L’homme ou la femme avec qui vous aimeriez
dîner en tête-à-tête ?
Ma mère, on ne le fait pas assez souvent.

 

Votre mentor ?
Je n’en ai pas.

 

Le chef que…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.