retour haut de page

ALLEZ-Y QUAND MÊME

Sept raisons d’aller à Stockholm même si on a peur des clichés

PAR Emmanuelle LARTIGAU
Temps de lecture 5 min

Même si les Suédois passent la moitié de l’année plongés dans la nuit et l’autre moitié à monter des meubles dont ils sont les seuls à comprendre le mode d’emploi, ils sont fortiches pour faire le beau pratique un peu partout. Boudu a trouvé 7 sept raisons d’aller à Stockholm pour constater que les clichés ont parfois du bon.

Pour Östermalm et son gravlax

Premier cliché, les Suédois mangent du saumon, du vrai, du bon. Et ils savent le cuisiner de mille façons mais ce sont surtout les rois du Gravlax. La bête est marinée. Ne cherchez pas LA recette, il y en a autant que de Suédois. Allez le déguster au marché couvert d’Östermalm, récemment restauré. Expérience gustative garantie.

Östermalm Saluhall, Nybrogatan 31

 

Pour le design

Second cliché, les Suédois ont le design dans la peau, ils montent les meubles les yeux fermés. Difficile d’y échapper dans le pays qui a vu naître Ikea. Ils créent du beau, pratique et en mettent partout, chez eux comme dans l’espace public. Arrêts obligatoires à ArkDes, le Centre national d’architecture et de design de Suède, au Nationalmuseum, le plus grand musée d’art et de design de Suède, mais aussi, plus surprenant, au Skogskyrkogården (le cimetière boisé), inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco, qui offre une expérience architecturale unique. Quintessence de la rencontre entre le classicisme et le fonctionnalisme nordiques, 80 % de ses visiteurs sont des designers venus du monde entier… Pourquoi se priver ?

ArkDes, Exercisplan 4. Nationalmuseum, Södra Blasieholmshamnen 2. Kogskyrkogården, Sockenvägen

 

Pour Södermalm et son Fotografiska

Chef d’œuvre de musée qu’est le Fotografiska, un des plus grands lieux mondiaux dédiés à la photographie contemporaine. Bonheur pour les passionnés comme pour les néophytes. 5 500 m2 d’espace moderne, pas d’exposition permanente, mais des artistes suédois et internationaux qui emplissent les trois étages de leurs œuvres. Le dernier étage et son restaurant-café offre l’un des meilleurs points de vue de Stockholm avec une vue magnifique sur Skeppsholmen, Djugården
et Gamla Stan.

Fotografiska, Stadsgårdshamnen 22 

 

Pour Södermalm et son ambiance

Söder comme l’appelle les Suédois est le quartier, anciennement ouvrier, aujourd’hui artiste, populaire, lieu des restos et de la fête. Söder c’est aussi le quartier qui a vu naître la trilogie à succès du polar Millénium au Mellqvist Kaffebar. Söder c’est les enfilades d’ateliers d’artistes sur Hornsgatan. Soder, c’est les maisons rouges d’ouvriers au nord-est et le shopping sur la très longue et traversante Götgatan. C’est l’île où il faut se perdre, aller d’est en ouest, ou du nord au sud.

Södermalm

 

Pour sa visite sous terre et en l’air

Gamla Stan, la vieille ville de Stockholm, composée de 3 petites îles et de bâtiments colorés datant des xviie et xviiie siècles, reste un incontournable mais l’originalité, depuis quelques années, est réservée à ceux qui ne connaissent pas les plaisirs du vertige. Une balade à couper le souffle, 40 m au-dessus du sol, relié à un harnais.  Soixante-quinze minutes à parcourir les toits de ce vieux quartier, montant et descendant, suivez le guide. Remis de vos émotions, vous descendez dans le métro à la station Gamla Stan. Prendre le métro à Stockholm, c’est voyager dans la plus grande galerie d’art du monde, au fil de ses 90 stations livrées aux artistes dont une douzaine sont incontournables.

Gamla Stan, visite sur les toits : takvandring.com/en/

 

Pour sa dancing queen

L’île très verte qui réunit tous les loisirs des Stockholmois, abrite la fête foraine Gröna Lund, mélange de manèges surannés et de montagnes russes à remuer les estomacs les plus solides, l’écomusée suédois Skansen, le Vasamuseet et son bateau viking, le Nordiska Museet et depuis quelques  années, le très disco-kitsch musée du groupe Abba. Si vous avez envie de revivre la vague suédoise cultissime de ce groupe dont les tubes ont jalonné la période disco 70-80, n’hésitez pas mais méfiez-vous : il y a des airs dont on se débarrasse pas facilement.

Musée Abba, Djurgårdsvägen 68

 

Pour les îles de l’archipel

L’archipel de Stockholm, c’est The place to go pour les fondus de nature, de dépaysement, de petits coins tranquilles et d’embruns. L’idéal, prendre le bateau-navette pour la plus éloignée : Sandhamn et profiter du spectacle au fil de l’eau.  30 000 îles, petites et grandes disséminées sur la Mer Baltique, habitées ou désertes et majoritairement très boisées. Tantôt un rocher avec une maison rouge accrochée dessus, tantôt un village. Le week-end au vert et bleu à la Suédoise.

Départ depuis Stockholm vers les îles Vaxholm et Sandhamn

 

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.