retour haut de page

Mot à mot

Les mots de Moudenc

PAR Sébastien VAISSIERE | Photographie de Rémi BENOIT
Temps de lecture 4 min

Les mots des candidats en disent parfois plus long que leur programme. Cette semaine, on se penche sur les expressions favorites de Jean-Luc Moudenc : « ordre », « progrès », et « en vélo  ».

Ordre…
Le mot d’ordre de Moudenc… c’est l’ordre. Le candidat (plus encore que le maire) en raffole. Il en use abondamment, et pas seulement quand on s’y attend. Si sa formule « Je veux de l’ordre à Toulouse » est une promesse de campagne évidente ; si l’opposition « ordre républicain » contre « chienlit » coule de source, l’engagement du maire sortant à « maintenir en ordre les finances de Toulouse » est en revanche moins téléphoné. Tout aussi inattendue est la formulation de son engagement urbanistique de « remise en ordre, pour les quartiers qui ont connu la plus forte urbanisation ces dernières années ». Bref, de l’ordre partout, dans le sens du « respect des règlements qui maintiennent la stabilité d’un groupe » (Larousse). Acception simple, efficace, et ancrée dans la langue française depuis 9 siècles.

… et progrès
L’autre dada lexical de Jean-Luc Moudenc, c’est « le progrès ». « Le progrès » que constitue l’économie de carburant liée à la 3e ligne de métro. « Les progrès dont nous avons besoin pour l’avenir » financés par « des finances en ordre », et des rues plus propres grâce à un juste « équilibre entre ordre et progrès ». Le progrès, chez le maire sortant, est donc systématiquement adossé à « l’ordre »… comme sur le drapeau du Brésil ou dans la devise du positivisme. Jean-Luc Moudenc, qu’on sait attaché au religieux et à la métaphysique, serait-il sensible en secret au scientisme d’Auguste Comte ?

« En » vélo
Jean-Luc Moudenc est à cheval sur la syntaxe. Il le dit, le revendique, et en fait la démonstration à l’écrit comme à l’oral. Mais il a un talon d’Achille : il dit « en vélo » et pas « à vélo ». Pas moins de 3 fois en moins de 30 secondes dans sa vidéo-programme postée sur Twitter. Or, « en vélo » n’est pas correct. Toléré, seulement, par les linguistes les plus permissifs. L’Académie, elle, refuse le « en vélo ». La règle est simple : on utilise en pour les véhicules dans lesquels on s’installe, et à pour les véhicules que l’on chevauche. On roule donc en voiture et à moto, en bus et à vélo. Faites-y attention. Surtout si vous êtes, vous aussi, en cheval sur la syntaxe.

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.