Enquête

Manaud à Manaud

Rédaction : ,
Photo : ,
le 14 février 2020 Temps de lecture : 5 min.
Partager : TwitterFacebookMail
Le jeu politique ? Il s'en moque. Le second tour ? Il ne l'envisage même pas. Mais alors, que vient donc faire Francis Manaud dans la folle course des municipales ? Désigné tête de liste sur le tard après un désistement de dernière minute, le candidat de Debout la France veut surtout se servir de la vitrine médiatique offerte par l'élection pour parler de lui, un peu. Et de Toulouse, beaucoup.

Francis Manaud est un « bouche-trou ». On peut le croire, c'est lui qui le dit. « Quand il y a un trou dans la chaussée, on appelle quelqu'un pour le boucher. Et bien cette fois, le bouche-trou, c'est moi ». On a connu meilleure entrée en matière pour aborder une élection municipale dans la quatrième ville de France.

Rien ne destinait cet ancien assureur de 79 ans aujourd'hui retraité, à hériter de la place de tête de liste du parti Debout la France à Toulouse. Désigné dans un premier temps, Florian Lebrun a préféré renoncer courant janvier pour raisons personnelles (il occupe désormais la 3e place sur la liste). À deux mois du premier tour, le timing devenait plutôt serré. Le nom de son remplaçant « s'est imposé rapidement » confie Damien Jeanne, secrétaire départemental et directeur de campagne de Francis Manaud. « Un choix qui peut surprendre » reconnait-il, « en raison de son âge notamment ». En clair : l'exact opposé de son fugace prédécesseur, cadre trentenaire dans l'aéronautique.

Ce qui a fait pencher la balance ? D'abord l'expérience des campagnes électorales. Européennes, législatives et départementales : Francis Manaud est l'homme de tous les combats chez Debout la France. « Chaque fois qu'on m'appelle, je suis là » revendique cet ancien champion de France de Tarot qui a une nouvelle fois toutes les cartes en main. Le choix Manaud, c'est aussi celui d'un homme de réseaux, capable de monter une liste grâce à quelques coups de fil bien sentis, comme celui passé au ''vieil ami" André Gallego, fondateur du Journal Toulousain, annoncé sur la liste de Debout Toulouse. Une liste aujourd'hui « bouclée » mais qui tarde encore à se dévoiler entièrement. Reste le plus important : accent dans la voix, Francis Manaud est né à Toulouse. Il en est même « amoureux ». Un atout de choix dans son jeu. « Il nous fallait un homme1

La suite est réservée aux abonnés.

Accédez à tous les contenus de Boudu en illimité.
Ou achetez directement le magazine en version pdf

À lire aussi dans ce numéro

Format court -

Le Toulouse rêvé de Maguelone Pontier

"Je suis (encore) une jeune toulousaine, fraîchement installée. Je regarde cette ville rose avec des yeux de vacancière émerveillée pour qui chaque mur de brique est exotique, un coucher de...

> Lire l'article <
Maguelone Pontier
Format court -

Moi, Maire de Toulouse #3

Boudu a proposé à chaque candidat de se plier à l’exercice de l’anaphore rendue célèbre par François Hollande lors du débat télévisé de l’entre deux-tours l’opposant à Nicolas Sarkozy lors...

> Lire l'article <
Franck Biasotto
Enquête -

Bourdelle : retour en grâce

Cet Héraklès archer est une œuvre majeure.

> Lire l'article <