retour haut de page

21 février 2020

Pifomètre de la semaine #3


Temps de lecture 4 min

Qui a marqué des points, qui en a perdu ? Chaque semaine, Boudu s’amuse à mesurer la cote de popularité des différents prétendants à la Course au Capitole.

Antoine Maurice : Stable
Archipel Citoyen avait mis les petits plats dans les grands en conviant Philippe Merieu, spécialiste des sciences de l’éducation et de la pédagogie, pour présenter son programme en matière d’éducation salle du Sénéchal. Patatras, le conseiller des ministres s’est pris les pieds dans le tapis à la gare et n’a pas pu assister à la conférence…

 

Pierre Cohen : Stable
Cette semaine, l’ancien maire de Toulouse a, une nouvelle fois, rappelé son attachement à l’octogone de Joan Busquets et la nécessité de réaménager les boulevards et, par extension, les faubourgs, « délaissés au profit du centre-ville » par le maire sortant. Des faubourgs dans lesquels on se plaint beaucoup de l’omniprésence de la voiture, chassée du centre-ville sous la mandature 2008-2014…

 

Nadia Pellefigue : Stable
La candidate d’Une Nouvelle Énergie pour Toulouse a beau regretter la multiplication des polémiques dans cette campagne, elle ne parvient pas toujours à les éviter. Interrogée, cette semaine, sur l’héliportage de la neige à Superbagnères, elle a jugé l’image catastrophique. Pas évident lorsque l’on est soutenu par son instigateur, le président du Conseil départemental Georges Méric… même si l’on peut aussi y voir la démonstration d’une certaine indépendance d’esprit !

 

Franck Biasotto : Stable
L’ancien adjoint au logement de Jean-Luc Moudenc continue de se montrer critique à l’égard du bilan de l’actuelle équipe municipale : cette semaine, il a jeté son dévolu sur la 3e ligne de métro, qu’il veut voir raccrocher à l’aéroport quitte à perdre quelques mois, et sur la seconde rocade, que le député Modem (et soutien de Biasotto) Jean-Luc Lagleize considère abandonnée par le gouvernement.

 

Jean-Luc Moudenc : Stable
La tête de liste d’Aimer Toulouse s’est félicité cette semaine d’un classement publié dans Le Monde qui révèle, notamment, que Toulouse est la 3e ville française en terme de capacité de désendettement. À l’inverse, ses adversaires le soupçonnent d’instrumentaliser le mouvement des mouchoirs blancs qui appelle à voter blanc dans les quartiers populaires.

 

Quentin Lamotte : Stable
Pendant que ses adversaires multiplient les conférences de presse et les interventions publiques, le candidat du Rassemblement national continue de déserter la sphère médiatique. Dans la droite ligne de la stratégie de Marine Le Pen, convaincue que le silence est d’or pour le RN.

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.