Interview

The Inspector Cluzo : Pédale Oie-oie

Rédaction : ,
le 5 février 2020 Temps de lecture : 3 min.
Partager : TwitterFacebookMail

Les membres de ce génial duo montois coiffés de bérets landais et vêtus de chemise à carreaux du Midwest font lever les foules et gavent les oies.

Les Landais ont deux exceptions culturelles à faire valoir aux yeux du monde : les vachettes et The Inspector Cluzo. Pour les premières, ça sent le sapin : Nagui, l'animateur et producteur végétarien vient de les bannir du remake d'Intervilles, l'émission de télé créée par Guy Lux qui avait popularisé ces bovins bondissants dans la France entière. Tout le monde, en revanche, s'arrache les seconds, même si ce groupe rock partage son temps entre les tournées mondiales et une activité qui ne plaît pas non plus au grand manitou de Taratata : le gavage des oies. Car les membres de ce génial duo montois à béret basque et chemise à carreaux du Midwest sont à la fois rockeurs et paysans. Ils pratiquent les deux activités avec la même philosophie, mélange de do it yourself, d'enracinement, d'autoproduction, de refus de l'industrie et de souci des savoir-faire. Et ça marche : Inspector Cluzo a joué l'an passé à guichets fermés aussi bien à La Cigale à Paris, à Buffalo, qu'au Brésil ou à la légendaire Carling Brixton Académy de Londres. Leur dernier album We People Of The Soil sorti en 2018 s'est écoulé à 15 000 exemplaires en France et à 25 000 à l'étranger, chiffres extravagants pour un groupe français autoproduit. Quant à la production fermière vendue sur les marchés et sur le site internet du groupe, elle est quasiment épuisée : ne restent que quelques confits et pots de rillettes. Le 14 février, le duo se produira au théâtre des Mazades pour une interprétation unplugged de We Peolple Of The Soil. Certainement les conditions rêvées pour profiter de leur pur blues-rock des origines, délivré directement du musicien au consommateur, sans électronique, sans basse, sans bandes préenregistrées et sans arrière-pensées.

The Inspector Cluzo Tournée Brother In Deals Le 141

La suite est réservée aux abonnés.

Accédez à tous les contenus de Boudu en illimité.
Ou achetez directement le magazine en version pdf

À lire aussi dans ce numéro

Portrait -

Antoine Maurice : Le rival vert

Antoine Maurice, trentenaire habile, discret et ambitieux, que Jean-Luc Moudenc présente, non sans malice, comme son rival le plus « dangereux ».

> Lire l'article <
Antoine Maurice Occitanie
Format court -

Les mots de Maurice

Les mots des candidats en disent parfois plus long que leur programme. Cette semaine, on se penche sur les expressions favorites d'Antoine Maurice: « collectif », « militant », et « résilience ».

> Lire l'article <
Antoine Maurice Occitanie Naturellement