retour haut de page

ANALYSE

Tout sauf un long fleuve tranquille

PAR Stéphane THÉPOT | Photographie de Rémi BENOIT
Temps de lecture 8 min

Présentée dans les médias comme une formalité, la réélection de Jean-Luc Moudenc en mars prochain pourrait s’avérer plus corsée que prévu.

Rêvait-t-il secrètement d’être réélu dès le premier tour en se rasant le matin ? Jean-Luc Moudenc assure que non. Le maire sortant a pourtant nécessairement en tête les scores de ses mentors, Dominique Baudis puis Alain Juppé, qui ont connu pareille consécration. Interrogé, ce catholique discret balaie l’idée d’un tel plébiscite personnel d’un geste, à la manière d’un exorciste chassant les démons. Catégorique. Méthodique, il s’est appliqué à lancer la machine destinée à le reconduire au Capitole dès le mois de juin dernier. « J’ai dit à mes amis que l’on devait se préparer collectivement et qu’il ne faut pas se laisser endormir par les sondages », confiait alors le maire qui n’était officiellement pas candidat. Les 1 500 supporters venus partager un buffet campagnard salle Mermoz ne s’y sont pas trompés. Sept mois plus tard, il récidive au même endroit devant une galette des rois : « Face à nous, il n’y a que confusion et division. Certains pourraient en conclure que c’est gagné d’avance. Erreur mes amis. Erreur ! Le risque n’est pas face à nous, mais en nous : c’est celui de la démobilisation, de l’abstention. Réveillons-nous ! Ne nous laissons pas endormir par la voix doucereuse qui dit que les jeux sont faits. C’est ce qui a anesthésié Pierre Cohen il y a 6 ans ».

Contrairement à 2014, quand il exhortait une salle déjà conquise à faire mentir les études d’opinions…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.