Reportage

Mélissa Billiard : Martine, mon cul et Dalida

le 1 avril 2020 Temps de lecture : 3 min.
Partager : TwitterFacebookMail
Dis-moi comment tu te confines et je te dirai qui tu es. Aujourd’hui Mélissa Billiard, comédienne duo Melissa & Fred, pensionnaire du théâtre des 3T.

Où êtes-vous ?
Chez ma sœur, en famille dans les Landes avec mon mari et mon fils.

Comment vivez-vous le confinement ?
Comme Bill Murray dans Un jour sans fin.

Que faites-vous de vos journées ?
Je grossis.

Que faites-vous de vos nuits ?
Je rêve d’une taille 38.

Que regardez-vous ?
J’essaie de rattraper mon retard en série, je commence juste Le bureau des légendes, ouais je sais je suis à la bourre.

Qu’écoutez-vous ?
« Feeling good » de Nina Simone.

Que lisez-vous ?
Tout les « Martine » parce qu’elle, elle a le droit d’aller à la plage, à la montagne, à la campagne… c’est vraiment qu’une crâneuse.

Que mangez-vous ?
Tous les plats cuisinés à base d’alcool !

Les bons côtés du confinement ?
La créativité des gens pour rendre leurs confinements marrants.

Les mauvais côtés du confinement ?
La distance avec mes proches et la promiscuité avec mes proches.

Si vous travaillez, pouvez-vous nous décrire l’atmosphère qui règne autour de vous ?
En principe on essaie avec Fred d’écrire, de faire des vidéos, de rendre cette parenthèse créative
En réalité «Chut… s’il vous plait ! Allez juste 15 minutes ! Bon ok on tournera plus tard…».

Ce qui vous manque le plus depuis que vous êtes confiné ?
Mon esthéticienne.

Ce que vous inspirent ces événements ?
Que nous devons prendre soin les uns des autres.

Ce qui vous angoisse ?
BFM TV.

Ce qui vous donne de l’espoir ?
La solidarité des gens.

Ce qui vous aide à relativiser ?
Les visios apéros !

Votre source principale d’information ?
Internet.

La pensée la plus intelligente que vous ayez lue/vue au sujet de ces événements ?
« S’en sortir. Sans sortir ».

La plus idiote ?
Tout ce qui sort de la bouche de Donald Trump.

Quelle est la première chose que vous ferez, le premier lieu où vous vous rendrez quand tout cela sera fini ?
J’irai n’importe où, ou il y a mes potes et de la bière fraiche parce que eux ne le seront plus.

Une citation, une devise que vous aimez, et qui s’applique parfaitement à la situation actuelle ?
Haut les cœurs.

La personne qui vous inspire le plus de respect depuis le début de ces événements ?
Toutes les personnes qui bossent en milieu hospitalier.

La personnalité historique que vous aimeriez ressusciter pour nous sortir du pétrin ?
Marie Curie ou Dalida.

Ce qui ne sera plus jamais comme avant.
Mon cul.

Ce que vous jurez de changer une fois la crise passée ?
Mon jogging !

Ce que vous vous jurez de changer une fois la crise passée… tout en sachant que vous ne tiendrez pas ce serment ?
Mon mari !

À lire aussi dans ce numéro

Format court -

Moi, Maire de Toulouse #3

Boudu a proposé à chaque candidat de se plier à l’exercice de l’anaphore rendue célèbre par François Hollande lors du débat télévisé de l’entre deux-tours l’opposant à Nicolas Sarkozy lors...

> Lire l'article <
Franck Biasotto
Format court -

Le Toulouse rêvé de Maguelone Pontier

"Je suis (encore) une jeune toulousaine, fraîchement installée. Je regarde cette ville rose avec des yeux de vacancière émerveillée pour qui chaque mur de brique est exotique, un coucher de...

> Lire l'article <
Maguelone Pontier
Enquête -

Bourdelle : retour en grâce

Cet Héraklès archer est une œuvre majeure.

> Lire l'article <