retour haut de page

L'AFFICHE

Le théâtre quand même

PAR Sébastien VAISSIERE
Temps de lecture 3 min

Comme la vie, le théâtre d’Ibsen ne prend pas parti.

Tout déconfiné se pose ces quatre questions : L’urgence sanitaire est-elle plus urgente que l’urgence économique ? L’élu doit-il écouter le médecin ? La dictature de la majorité est-elle plus douce que le diktat des élites ? Notre salut passera-t-il par le groupe ou par l’individu ? Le hic, c’est qu’il cherche les réponses dans le journal du jour alors qu’elles sont dans une pièce d’Henrik
Ibsen écrite en 1883 : Un ennemi du peuple.

Par chance pour le déconfiné, le théâtre Sorano diffuse gratuitement en ligne l’adaptation du duo Piemme-Bournac dans le cadre de son opération « Théâtre à domicile ». Créée en 2018, cette version sombre sied à cette comédie grinçante sans héros ni morale. L’histoire d’un médecin découvrant que les eaux de l’établissement thermal de sa ville, poumon économique des environs, est polluée et potentiellement dangereuse pour la santé. Le docteur veut contraindre le maire à faire les travaux nécessaires, le maire veut étouffer l’affaire pour éviter une fermeture temporaire coûteuse. Entre les deux balance le cœur de la presse. On pourrait croire tous les éléments réunis pour trier les bons des méchants. Il n’en est rien. Comme la vie, le théâtre d’Ibsen ne prend pas parti et interroge le spectateur autant que ses personnages.

Il est donc urgent de revoir la pièce sur le site du Sorano. Et que ceux qui craignent qu’Ibsen ne leur flanque le bourdon médite cet extrait de la pièce : « Ce n’est pas la culture qui démoralise, c’est l’abrutissement, la pauvreté, les misérables conditions de la vie qui accomplissent cette œuvre infernale ! ».

Un Ennemi du peuple, d’Henrik Ibsen.
Mise en scène : Sébastien Bournac. Adaptation : Sébastien Bournac et Jean-Marie Piemme. 2018 – Théâtre du Sorano.
à voir sur
theatre-sorano.fr

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.