retour haut de page
Boudu 25 – janvier 2018

24,50

 

À la Une : Stéphane Lévin : Seul sur Mars (ou presque)

15 ans après son fameux hivernage de 121 jours en solitaire dans la nuit polaire, Stéphane Lévin prépare un séjour similaire dans la chaleur suffocante du désert namibien. L’aventurier toulousain fait une pause dans ses préparatifs pour révéler dans Boudu les plans de son camp de base, et des pans méconnus de sa personnalité.

 

Interview : « Les adultes réfléchissent trop »

Après deux ans de mandat au Conseil municipal des Enfants, Victor Rousson, 11 ans, taille un costard aux grandes personnes qui nous dirigent et aux écoliers qui préfèrent jouer dans la cour plutôt que de parler de projets structurants.

 

Portrait : En bottes jarretelles

Maguelone Pontier, la nouvelle directrice du marché-gare rebaptisé Grand-Marché, s’applique à faire entrer cette institution toulousaine dans le XXIe siècle. Et quand ce sera fait, elle promet d’aller produire du vin dans l’Hérault.


EDITO : VEINARD

Mais qu’est ce qui peut bien pousser Stéphane Lévin à faire endurer de telles souffrances à son corps ? De prime abord, c’est évidemment la réflexion qui vient à l’esprit de n’importe quelle personne normalement constituée en découvrant le personnage et ses défis insensés. Passe encore qu’il ait pu sous-estimer l’extrême difficulté de passer 121 jours en solitaire dans une cabane de trappeur par des températures moyennes de -46°C. Mais après nous avoir confié qu’il était rentré « oursisé, hirsute et perdu » de son périple polaire, voilà qu’il veut remettre ça dans la fournaise du Namib, l’un des plus chauds déserts au monde où le thermomètre ne descend jamais en-dessous de 30°C la nuit. Le garçon serait-il masochiste ? Non, assure-t-il. Son moteur ? Être utile « parce que l’exploration est moins noble lorsqu’elle motivée par le simple dépassement de soi». Soit. Alors on finit par se demander si, au fond, il ne s’agirait pas d’un subterfuge pour s’offrir ce qui constitue le luxe ultime à notre époque: la (vraie) solitude. Et là, franchement, on commence à le comprendre…

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Informations complémentaires

Poids ND
Dimensions ND
Type

Pdf, Papier

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.