Boudu 38 – avril 2019

24,50

 

En couv’. Demain, tous colocs ?

Les loyers flambent, les salaires stagnent, l’époque est aux grandes incertitudes et aux petites retraites… Bref, tout concourt à faire de la colocation et de l’habitat collaboratif des solutions d’avenir. Pour voir à quoi cela ressemble, Boudu s’est livré à une petite coloc’scopie chez les pionniers toulousains de la chose.

 

Reportage. Les figures de l’ombre

Pour élaborer des milliers de repas, laver des tonnes de linge, effectuer des milliers d’analyses, soulager les souffrances morales et physiques, il faut au CHU une petite armée œuvrant dans l’ombre au bien commun.

 

Retro 80. Jeux d’humains, jeux de Toulousains

Suite de notre série rétrospective sur les années 1980 avec quelques pages sur une grande décennie sportive. Un temps où les rugbymen toulousains étaient des amateurs, leurs présidents des poètes, leurs entraîneurs des intellos, et où les footballeurs fendaient les foules sans escorte ni appréhension.

 


 

Edito. Vivre ensemble ?

 

Certains verront peut-être dans le titre Demain, tous colocs ? une formule typiquement journalistique destinée à « vendre du papier ». Sinon qu’à bien y réfléchir, il se pourrait qu’elle soit juste annonciatrice de ce qui nous attend dans un futur proche. Nul besoin d’être devin pour prophétiser que les impératifs écologiques et les enjeux en terme d’énergie vont nous conduire à modifier en profondeur nos habitudes de consommation. Et sans doute également nos manières de vivre.
Ils sont quelques-uns à avoir devancé l’appel, comme les abricoopains de la résidence des 4 Vents, dans le quartier de la Cartoucherie à Toulouse, qui expérimentent, depuis un an, l’habitat coopératif.
Qu’apprend-t-on de nouveau sur l’âme humaine ? Pas grand-chose si ce n’est qu’il est difficile de mettre d’accord des gens qui ne partagent pas les mêmes valeurs ou qu’il est quasiment impossible de trouver un système de solidarité qui satisfasse tout le monde. Mais aussi qu’il est agréable de voir gambader des jeunes enfants quand on n’a pas la chance de voir grandir ses propres descendants. Bref que vivre à plusieurs, c’est compliqué, mais que vivre seul, c’est pas marrant. Eh bien avec cela, on est bien avancé…

Effacer
UGS : ND Catégorie :

Additional Information

Type

Papier, Pdf