retour haut de page

LE FAIT

Stade toulousain : essai transformé !

PAR Jean COUDERC | Photographie de Matthieu SARTRE
Temps de lecture 2 min

Après une saison dernière totalement ratée, et malgré des incertitudes persistantes sur le plan financier, le Stade Toulousain a su redresser la tête et faire renaître l’espoir chez les supporteurs alors que les phases finales pointent le bout de leur nez.

Il convient toujours de mettre les choses en perspective pour les apprécier à leur juste valeur. Lorsque Didier Lacroix prend la succession de Jean-René Bouscatel en mai dernier, le club vient d’achever sa pire saison depuis… 1976 avec une non qualification pour les phases finales. À cela s’ajoutent des difficultés financières qui interdisent de faire des folies sur le marché des transferts. Autant dire qu’en dépit du recrutement d’Antoine Dupont, il était bien difficile de se montrer optimiste pour la saison 2017-2018. Alors retrouver au soir de la 22e journée, soit à quatre marches de la fin du championnat, le Stade Toulousain en 3e position,
pensez donc…
Une divine surprise pour les supporteurs, d’autant que le compte y est également en termes de spectacle tant le jeu déployé par les stadistes depuis le début de la saison est
enthousiasmant.
Et si le problème avec Fiducial n’est, à ce jour, toujours pas réglé, tous les clignotants sont au vert avec une progression de la billetterie de 10%, de la brasserie de 13% et de l’évènementiel de 12,6%. Sans parler de la venue du double champion du monde néo-zélandais Jérôme Kaino la saison prochaine, que le Stade a réussi à chiper au nez et à la barbe des Toulonnais. Signe d’une attractivité retrouvée…. 

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.