retour haut de page

L'AFFICHE

Fifigrot, au revoir président

PAR Sébastien VAISSIERE | Photographie de Rémi BENOÎT
Temps de lecture 3 min

Le président grolandais mesurait tous les ans sa popularité insolente auprès des Toulousains amassés aux abords de la parade abracadabrantesque du Fifigrot.

« Disparition du seul homme politique pour lequel les Français avaient un peu de respect. » Ainsi titrait le Gorafi, le seul média auquel les Français accordent encore un peu de crédit, au soir de la mort de Christophe Salengro, le 30 mars dernier. Selon la génération dont on est issu, on pense au géant nu de la pub Gerflor, dont les attributs sont masqués par une dalle auto-adhésive, au danseur de la compagnie de Philippe Decouflé, ou au speaker lunaire de la cérémonie d’ouverture des JO d’Albertville. Mais quel que soit son âge, on songe irrémédiablement au président grolandais (25 ans de mandat), qui mesurait tous les ans sa popularité insolente auprès des badauds toulousains amassés aux abords de la parade abracadabrantesque du Festival international du film grolandais de Toulouse.

Pour la première fois depuis la création du Fifigrot, le festival sera donc cette année privé de sa figure tutélaire, ce qui n’empêche pas sa programmation d’être plus grolandaise que jamais : 10 jours de cinoche de caractère, de littérature flibustière et de bistrots enfumés, cadencés au rythme de rendez-vous d’humour absurde tels la projection de La grande bouffe de Ferreri avec distribution de sacs à vomi, la soirée Naguère et pet, ou la diffusion de pornos comics en VHS. Du Groland pur et dur : du grand art sans grands airs. 

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.