retour haut de page

VITE DIT

Qualité de l’air à Toulouse : 5 questions à Dominique Tilak

PAR Clara MARIE | Photographie de Lisa MACIAN
Temps de lecture 4 min

En 2017, Toulouse faisait partie des 12 métropoles françaises qui dépassaient le seuil limite en dioxyde d’azote (NO2) dans l’air, impliquant un risque pour la santé humaine. Dans la région, c’est l’Atmo Occitanie, dirigée par Dominique Tilak, qui est chargée d’analyser la qualité de l’air.

Comment se situe Toulouse par rapport au reste de la France en termes de pollution ?

Toulouse est la 4e métropole de France. Et comme dans toutes les métropoles, il y a une problématique sur le dioxyde d’azote (NO2). C’est une ville moins exposée que Paris, Lyon ou Marseille, mais un peu plus exposée que Bordeaux. À Toulouse, l’enjeu est d’accueillir la population qui arrive, tout en continuant d’améliorer la qualité de l’air. Or, 15 000 habitants de plus par an, ça veut dire de l’activité et des véhicules en plus.

Quelles sont les sources de pollution au dioxyde d’azote ?

C’est à 70 % le trafic routier. En hiver, les particules viennent, elles, des moteurs mais aussi des dispositifs de chauffage au bois et au fuel.

Où vivent les 6 200 à 12 600 personnes concernées par un dépassement de la valeur limite en dioxyde d’azote ?

Les zones à enjeu sont le périphérique, les pénétrantes toulousaines, et les boulevards intérieurs. Un moteur émet davantage de dioxyde d’azote quand il tourne au ralenti, dans les embouteillages. Les zones polluées sont donc aussi situées vers la Halle aux Grains, la place Wilson, en face de la gare, autour de la médiathèque, le long du canal du Midi, la Grande-Rue-Saint-Michel…

Quels sont les risques pour la santé humaine ?

Ils varient en fonction des polluants. Cela va des irritations aux maladies pulmonaires ou cardio-vasculaires.…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

  • Éditions trente&un

    32 rue Pierre-Paul-Riquet

    31000 Toulouse

    France

  • ABONNEMENT ET DIFFUSION

    abonnement@editions31.com

  • Rédaction

    redaction@editions31.com

     

  • Commercial

    Nadia KHARBAJOU
    Responsable régie publicitaire
    nadia@laboikos.com
    06 51 65 37 11

    Gaelle KREMER
    Commerciale
    gaelle.kremer@laboikos.com
    06 20 03 13 58

     

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.