retour haut de page

TENDANCE

Restos. Ça vient d’ouvrir #24

PAR Jean COUDERC | Photographie de Rémi BENOIT
Temps de lecture 4 min

Tous les mois, Boudu sélectionne pour vous les meilleurs nouveaux restos à Toulouse.

Restaurant Colette

Il y a des successions qui ne sont pas forcément aisées. En choisissant de s’installer, pour la première fois à son compte, en lieu et place de Chez Fi-Fi, dans la très chic rue Croix-Baragnon, Alexandre Bourany se savait attendu au tournant. Surtout après sept ans au Bibent, dont quatre aux commandes des cuisines.

Pensé comme un restaurant d’épicuriens proposant de la cuisine traditionnelle raffinée avec des détails revus de façon contemporaine, Colette affiche d’emblée une ambition réjouissante : que le client ressorte avec le sourire. Objectif atteint à tous les niveaux : le cadre épuré sans être froid, l’accueil prévenant sans être ampoulé, la cuisine qui allie avec brio le raffinement et l’authenticité des produits (avec en particulier une remarquable variété de légumes différents dans la même assiette), cette nouvelle table fait un zéro faute. Même si le prix (25 € pour entrée+plat+dessert à midi) n’est pas forcément pour toutes les bourses. Mais on n’a rien sans rien, comme disait ma grand-mère…

Restaurant Colette, 17 rue Croix-Baragnon

ET AUSSI

Qu’il paraît loin le temps où l’idée de se rendre rue Bayard pour trouver des bons produits paraissait saugrenue. Après avoir vu le quartier se doter, ces derniers mois, d’une poissonnerie et d’une boucherie, Chez Aude, vient d’ouvrir sur la petite place Robert Schumann. Un bar à vins qui propose une petite restauration canaille le midi de très bonne facture.

Chez Aude, 2 place Robert-Schumann

Cantine historique des avocats toulousains, le Languedoc a profité de la rentrée pour se refaire une beauté. Désormais rebaptisé Bouillon Languedoc, on y mange, comme dans les bouillons d’antan, des plats traditionnels à prix abordables. Et c’est déjà pas mal…

Bouillon Languedoc, 4 rue du Languedoc

Amateurs de cuisine exotique, un restaurant de spécialités arméniennes et russes a ouvert ses portes avant l’été rue des Filatiers. Au Troika Royal, on déguste de la dolma,  du Bortsch ou du xachapuri. Vous ne savez pas ce que c’est ? Et bien poussez la porte et laissez vous tenter.

Troika Royal, 23 rue des Filatiers

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.