retour haut de page

TENDANCE

Restos. Ça vient d’ouvrir #26

PAR Boudu
Temps de lecture 3 min

Tous les mois, Boudu sélectionne pour vous les meilleurs nouveaux restos à Toulouse.

HITO 

Ce n’est pas parce que l’on vit dans une époque où l’on use et abuse de l’emphase, que l’on doit s’empêcher, au motif de vouloir s’inscrire en faux avec cette tendance, de s’enthousiasmer. Parce qu’autant le dire tout de suite, chez Hito est incontestablement l’une (sinon LA) des grandes révélations culinaires de l’année à Toulouse. Aux manettes de cette nouvelle adresse sis rue de la Fonderie en lieu et place du restaurant spécialisé dans les hambugers à l’excès, Hitoshi Araki, un cuisinier nippon qui, après avoir officié dans un restaurant français à Tokyo a débarqué dans l’Hexagone en 2006. Après diverses expériences chez des étoilés en Bourgogne, ou chez Yannick Delpech à Colomiers, il tente l’aventure en solo pour la première fois. Et ce qu’il y a de bien avec Hito, contrairement à certains de ses confrères, c’est qu’il ne se trompe pas de priorité. Ici, l’assiette, c’est la star. De l’entrée au dessert, tout est raffiné, onctueux, bref excellent (avec une mention pour les jus, exquis) ! Et pour couronner le tout, le prix (18€ le menu le midi, 35€ le soir) est raisonnable. N’en jetez plus !

Hito, 26 rue de la Fonderie

 

ET AUSSI 

Célébré comme le retour de l’enfant prodige, l’ouverture de M by Mo Bachir, dans le quartier des antiquaires, a fait grand bruit. Dans un écrin classieux et intimiste, ce nouvel établissement, qui se veut gastronomique mais pas guindé, propose une cuisine française enrichie par les voyages. à découvrir.

M by Mo Bachir, 8 rue Mage

 

Voici un nom qui ne manquera pas de rappeler de bons souvenirs aux noctambules des années 2000 à Toulouse. Ô faim de nuit, qui présente la particularité de fermer à 2h du matin pour rouvrir à 5h, axe sa carte autour de pièce de viande et de plats de pâtes. Tout ce qu’il faut après une soirée bien arrosée…

Ô faim de nuit, 24 rue Bayard

 

Une pizzéria, la Pizze e Basta Cosi, vient d’ouvrir à proximité du quartier de Saint-Aubin. à la carte de ce nouveau restaurant qui garantit l’authenticité des produits (italiens), une vingtaine de pizzas différentes dont la Tolosa, à base de gésiers. Fallait y penser…

Pizze e Basta Cosi, 17 rue Caraman

 

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.