Format court

Moi, maire de Toulouse #01

Photo : Rémi BENOIT,
le 8 février 2020 Temps de lecture : 3 min.
Partager : TwitterFacebookMail

Boudu a proposé à chaque candidat de se plier à l’exercice de l’anaphore rendue célèbre par François Hollande lors du débat télévisé de l’entre deux-tours l’opposant à Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle de 2012. Cette semaine, Antoine Maurice, tête de liste d’Archipel Citoyen.

Moi, Antoine Maurice, Maire de Toulouse, je ferai de l’écologie le cap de mon action

Moi, Maire de Toulouse, je protégerai la santé des petits Toulousains en faisant en sorte que 100% des menus soient bios dans les cantines scolaires d’ici la fin du mandat et que les perturbateurs endocriniens disparaissent des écoles et crèches de Toulouse.

Moi, Maire de Toulouse, je ferai de Toulouse une ville jardin en développant des espaces verts de pleine terre, en végétalisant partout où cela est possible.

Moi, Maire de Toulouse je déploierai un plan d’urgence pour les transports en commun et le vélo parce que je n’accepte pas que les Toulousain-es perdent 6 jours par an dans les embouteillages et subissent la pollution de l’air qui tue.

Moi, Maire de Toulouse, je ferai de Toulouse la 1ère ville française en matière d’emplois climat.

 

Moi, Maire de Toulouse, la question sociale sera la boussole de mon action

Moi, Maire de Toulouse j’instaurerai la gratuité de la cantine pour les familles modestes et une tarification solidaire des transports en commun en particulier à destination des jeunes et des séniors modestes.

Moi, Maire de Toulouse je limiterai le montant des loyers pour stopper l’infernale spéculation.

Moi, Maire de Toulouse, je n’instrumentaliserai pas la question de la sécurité, je travaillerai sans relâche à l’améliorer.

 

Moi, Maire de Toulouse, la démocratie vivante sera la méthode de mon action

Moi, Maire de Toulouse, je co-construirai les politiques publiques avec les habitant-es pour leur redonner du pouvoir d’agir et de décider.

Moi, Maire de Toulouse, je n’annoncerais pas la construction d’une tour géante anti-écologique et sans logement sociaux dans des salons immobiliers loin de Toulouse.

Moi, Maire de Toulouse, j’écouterai l’opposition, je la respecterai comme tous les Toulousains.

Moi, Maire de Toulouse, je dirai moins « je » que dans cet exercice, car je crois à la force du collectif”.

À lire aussi dans ce numéro

Enquête -

Les mots de Moudenc

Les mots des candidats en disent parfois plus long que leur programme. Cette semaine, on se penche sur les expressions favorites de Jean-Luc Moudenc : « ordre », « progrès », et « en...

> Lire l'article <
Enquête -

Antoine Bourdelle : retour en grâce

Ne l’appelez plus jamais Ingres. Le musée de Montauban, qui vient de rouvrir après trois ans de travaux, résonne désormais du nom des deux géants natifs de la ville :...

> Lire l'article <
Enquête -

Mandats d'ailleurs : Lille

On savait les Toulousains à 900 kilomètres des Lillois. On les sait désormais à mille lieux de leurs préoccupations. Pendant que les premiers se demandent comment éviter la Ligue 2,...

> Lire l'article <