Enquête

Sondage exclusif : Moudenc grand favori

Rédaction : ,
Illustrateur : ,
Photo : ,
le 5 février 2020 Temps de lecture : 8 min.
Partager : TwitterFacebookMail

À deux mois du scrutin, la réélection de l’actuel locataire du Capitole est souhaitée par une majorité de Toulousains selon un sondage Ifop réalisé pour le magazine Boudu.

 

Le maire de Toulouse est bel et bien le favori de la prochaine élection municipale. D’après l’enquête menée par l’institut de sondage Ifop auprès d’un échantillon de 500 personnes, représentatif de la population de la commune de Toulouse âgée de 18 ans et plus, inscrite sur les listes électorales, 56 % des Toulousains interrogés sont favorables à la réélection de Jean-Luc Moudenc. Un bon résultat pour le maire sortant, selon Jérôme Fourquet : « On est sur un souhait de réélection nettement au-dessus de notre moyenne nationale qui se situe autour de 45%. Ce chiffre montre que la campagne se présente sous de bons auspices pour Jean-Luc Moudenc qui part avec des positions assez solides même s’il peut se passer pas mal de choses d’ici le scrutin. » Car pour le directeur du département « opinion et stratégies d’entreprise » de l’institut de sondages Ifop, la campagne débute à peine, « toute l’attention ayant été jusqu’alors polarisée autour de la réforme des retraites ». Mais la campagne, plus courte que d’habitude, devrait, selon l’institut de sondage, avantager les sortants et limiter la vague de dégagisme que certains prédisaient : « Lorsque la campagne ne dure pas longtemps, c’est toujours la prime au sortant, plus connu, qui peut s’appuyer sur le bilan de ses équipes, face à des impétrants qui doivent se faire connaitre. » Des impétrants qui présentent de surcroît, le handicap de se présenter en ordre dispersé : « Il y a un problème de lisibilité à Toulouse où il y a une grande diversité de listes concurrentes. Pour qu’un référendum anti-Macron puisse se produire, et qu’il y ait une majorité contre le maire sortant, il faudrait pouvoir agréger la droite, la gauche et l’extrême gauche. Or c’est impossible. »

Dans le détail, on observe que1

La suite est réservée aux abonnés.

Accédez à tous les contenus de Boudu en illimité.
Ou achetez directement le magazine en version pdf

À lire aussi dans ce numéro

Format court -

Les mots de Maurice

Les mots des candidats en disent parfois plus long que leur programme. Cette semaine, on se penche sur les expressions favorites d'Antoine Maurice: « collectif », « militant », et « résilience ».

> Lire l'article <
Antoine Maurice Occitanie Naturellement
Portrait -

Antoine Maurice : Le rival vert

Antoine Maurice, trentenaire habile, discret et ambitieux, que Jean-Luc Moudenc présente, non sans malice, comme son rival le plus « dangereux ».

> Lire l'article <
Antoine Maurice Occitanie