retour haut de page

LES BOUDUCONFINÉ(E)S

Muriel Darras : Chats, slam et polar


Temps de lecture 3 min

Dis-moi comment tu te confines et je te dirai qui tu es. Aujourd’hui Muriel Darras, comédienne pensionnaire du Grenier de Toulouse

Où êtes-vous ?
À Muret.

Comment vivez-vous le confinement ?
Plutôt bien.

Que faites-vous de vos journées ?
J’écris, je rêve, je ris, je réfléchis à des projets de création, je fais le ménage, je m’active, je fais des vidéos pour le Grenier de Toulouse.

Que faites-vous de vos nuits ?
Je dors et sinon j’écris, je rêve, je réfléchis à des projets de création, je fais le ménage, je m’active.

Que regardez-vous ?
Mes chats la plupart du temps sinon Baron noir et Le bureau des légendes.

Qu’écoutez-vous ?
Absolument de tout !

Que lisez-vous ?
Promesse d’Alder-Olsen (un bon policier, j’ai l’impression d’être en vacances).

Que mangez-vous ?
De tout, c’est très varié. Mais surtout des légumes.

Les bons côtés du confinement ?
Repos, on revient aux fondamentaux, on prend le temps car on l’a pour une fois.

Les mauvais côtés du confinement ?
L’incertitude…ne pas avoir de date de fin…

Ce qui vous manque le plus depuis que vous êtes confiné ?
Ma famille, mes amis, la scène et mes amis du Grenier de Toulouse. Flâner dans les rues.

Ce que vous inspirent ces événements ?
Que la planète entière vit la même chose et pourtant nous ne sommes pas tous égaux face à ce fléau…

Ce qui vous angoisse ?
Les gamins moins chanceux qui vont décrocher de l’école, les personnes qui sont confinés dans la violence, le virus qui est invisible et destructeur…

Ce qui vous donne de l’espoir ?
La bienveillance, l’entraide, le rire…

Ce qui vous aide à relativiser ?
La patience et le travail des héros ordinaires.

Votre source principale d’information ?
Quotidien.

La pensée la plus intelligente que vous ayez lue/vue au sujet de ces événements ?
Un sublime slam: « Et pendant ce temps-là, eux, ils soignent ».

La plus idiote ?
Un complot douteux.

Quelle est la première chose que vous ferez, le premier lieu où vous vous rendrez quand tout cela sera fini ?
Au même restaurant et avec les mêmes personnes (Claire, Fanch, Lucas et Franck) que le vendredi 13 mars (juste avant que tout ne ferme).

Une citation, une devise que vous aimez, et qui s’applique parfaitement à la situation actuelle ?
« Ça aussi, ça passera. »

La personne qui vous inspire le plus de respect depuis le début de ces événements ?
Le personnel soignant en hôpital, en hôpital psy, en EPHAD…
Le personnel de l’Éducation Nationale
Les caissiers
Les éboueurs
Les journalistes etc…

La personnalité historique que vous aimeriez ressusciter pour nous sortir du pétrin ?
Pasteur ?

Ce qui ne sera plus jamais comme avant ?
La vie.

Ce que vous jurez de changer une fois la crise passée ?
De prendre le temps.

Ce que vous vous jurez de changer une fois la crise passée…tout en sachant que vous ne tiendrez pas ce serment ?
De prendre le temps…

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.