Enquête

Alain Costes : La tête à l’endroit 

Rédaction : ,
Illustrateur : ,
le 14 mai 2020 Temps de lecture : 4 min.
Partager : TwitterFacebookMail

Directeur scientifique chez Mapping Consulting et ancien président de l’Institut national polytechnique de Toulouse, Alain Costes veut croire que la crise causée par le Covid-19 permettra à l’humanité de remettre un peu de cohérence dans son fonctionnement .

La crise que nous vivons est une crise planétaire ou l'humanité dans sa globalité, tous continents confondus, partage les mêmes inquiétudes et angoisses, se bat contre un ennemi commun et se fixe un espoir partagé  : s'en sortir le mieux et le plus rapidement possible. Cette crise pose tout d'abord des questions sanitaires mais a de très forts impacts sociétaux économiques, politiques et environnementaux.

Elle montre également la complexité de la nature humaine d'où émergent des héros qui se mettent au service de leurs concitoyens - comment ne pas citer ici cette formidable corporation des personnels de santé- et parallèlement des malfaisants qui utilisent la crise pour mener des actions à leur unique profit.

Elle pose d'abord notre rapport à la nature que nous avons trop souvent mis en deuxième priorité : de ce fait nous avons rendu notre terre, dont nous ne sommes que des locataires temporaires, malade et il nous faut demain tout mettre en œuvre pour la guérir en priorisant les actions citoyennes et politiques dans les domaine de la biodiversité, de la transition énergétique, des écosystèmes, de la sobriété de consommation…

La crise montre ensuite les failles de notre modèle de société qui privilégie le court terme, les profits immédiats, ce qui nous conduit à un modèle trop déterministe, inapte à anticiper tout phénomène aléatoire non prévisible dont le coronavirus est un exemple : il nous faut demain revoir ce modèle pour rebâtir une souveraineté nationale et européenne en particulier dans les domaines stratégiques que sont la santé, l'énergie, l'alimentation ou la recherche.

Elle montre également tous les avantages de l'économie circulaire qui s'impose à nous pour demain : traitement et valorisation des déchets, priorité donnée aux produits de terroir, une agriculture et une agro-industrie qui produit et qui distribue sans intermédiaire.

1

La suite est réservée aux abonnés.

Accédez à tous les contenus de Boudu en illimité.
Ou achetez directement le magazine en version pdf

À lire aussi dans ce numéro

Conversation -

Aurélien Pradié : Le bleu des Causses

Le très parisien jury du Trombinoscope a remis à Aurélien Pradié le prix du député français de l'année. Il n'est pourtant pas du sérail. Plutôt des causses du Quercy.

> Lire l'article <
Aurélien Pradié Les Républicains