Enquête

Bruno Vellas : Devoir de mémoire 

Rédaction : ,
Illustrateur : ,
le 14 mai 2020 Temps de lecture : 5 min.
Partager : TwitterFacebookMail

Coordonnateur du Gérontopôle à Toulouse, le professeur Bruno Vellas est l’un des plus éminents spécialistes mondiaux de la maladie d’Alzheimer. Rassuré sur les ressources de notre société pour faire face à une telle crise sanitaire, il formule néanmoins un vœu : celui que l’on se souvienne pour ne pas renouveler les mêmes erreurs.

Face à cette dramatique épidémie du Covid-19, dont peu d'entre nous avaient pu anticiper l'ampleur, il y a eu différents acteurs impliqués dans le monde de la santé. Je tiens avant tout à remercier nos équipes soignantes en première ligne pendant la période épidémique.
Le monde d’après devra :

    1. Revaloriser le travail des soignants ; comment peut-on demander aux aides-soignantes, infirmières… de risquer leur vie, de ne pas compter leurs heures, de travailler même malades, sans avoir un salaire à la hauteur des enjeux ?  Nous n'avons pas à exiger de l'héroïsme de la part des soignants ; nous devons aussi les protéger.

    2. Payer pour ce qui est vraiment utile et le faire alors de façon suffisante quitte à ne plus payer ce qui n'est pas nécessaire. Il nous faut apprendre que « ce qu'on sait faire » n’est pas toujours « ce que nous devons continuer à faire » et il nous faut constamment innover.

    3. Se souvenir que notre monde est fragile et se méfier des leurres que sont l'argent, les honneurs,
la sensation de pouvoir, dont on
voit vite l'inutilité en ces temps
d'épidémie.

    4. Le monde d'après devra se souvenir que, face à cette crise, notre société, si souvent critiquée, a su aller à l'essentiel et arrêter son économie basée sur le profit, afin de tout faire pour protéger la population. Elle a su aussi de pas mettre de discrimination basée sur l'âge.

    5. Le monde d'après devra aussi apprendre à oublier, à rire à nouveau et continuer malgré le traumatisme à faire son travail dans la continuité, car quoi qu'on en dise notre1

La suite est réservée aux abonnés.

Accédez à tous les contenus de Boudu en illimité.
Ou achetez directement le magazine en version pdf

À lire aussi dans ce numéro

Conversation -

Aurélien Pradié : Le bleu des Causses

Le très parisien jury du Trombinoscope a remis à Aurélien Pradié le prix du député français de l'année. Il n'est pourtant pas du sérail. Plutôt des causses du Quercy.

> Lire l'article <
Aurélien Pradié Les Républicains