retour haut de page

TRIBUNE LIBRE

Marie Piqué : Pour une citoyenneté active 

PAR Marie PIQUÉ
Temps de lecture 4 min

Vice-présidente de la Région Occitanie, en charge des solidarités, des services publics, de la vie associative et du logement, Marie Piqué croit en l’émergence d’un nouveau modèle économique et social, fondé sur la solidarité, le service public et la citoyenneté.

La crise sanitaire que nous traversons n’en finit plus de révéler les défaillances et les inégalités diverses qui caractérisent le modèle économique sur lequel est fondé notre société. Le tout libéral, les lois du marché et sa fameuse main invisible ont permis à quelques-uns d’accumuler d’immenses richesses au détriment de tous les autres. Une véritable machine à créer des inégalités et à laisser toujours plus de monde sur le bord du chemin. Il s’agit désormais de tourner la page, de penser l’avenir, la société et l’humanité sous d’autres prismes que le taux de profit.

Le monde d’après ne doit pas ressembler à celui d’avant. Si nous souhaitons construire un nouveau modèle solidaire, les services publics doivent être le rempart contre toutes ces inégalités en s’appuyant sur la citoyenneté active, à même de retisser des liens humains et territoriaux. Ce socle doit permettre à tout le monde d’avoir accès à un logement, une alimentation de qualité, aux soins, à l’éducation, au numérique ou encore aux vacances. La solidarité, les services publics et la citoyenneté doivent être les fondements de ce nouveau modèle.

Solidarité. L’orientation des politiques publiques doit permettre une meilleure répartition des richesses. Le capital doit être mis à contribution. C’est impératif. Les milliards d’euros qui finissent dans les poches d’avides actionnaires seraient beaucoup plus utiles s’ils étaient réinjectés au profit du plus grand nombre.

Service public, c’est le gage de l’égalité, c’est le patrimoine de ceux qui…

Achetez le magazine en pdf ou en papier pour lire la suite
Lire la suite

Partagez

Qui sommes-nous?

Boudu est un magazine de société qui ambitionne de raconter Toulouse et sa région différemment. Généraliste et indépendant, il est distribué à 12 000 exemplaires dans la grande région toulousaine. Il s’agit d’un magazine de presse écrite, disponible chez les marchands de journaux. Il est édité par la Scop ARL Trente&Un, une coopérative fondée en 2014 par quatre journalistes toulousains.