Reportage

Un but météo

Photo : Orane Benoit,
le 12 février 2021 Temps de lecture : 5 min.
Partager : TwitterFacebookMail

Le pyrénéisme parle-t-il aux jeunes ? Pour répondre à cette question, je me suis tournée vers l’un d’entre eux, Romain. « Pour comprendre, il faut que tu le ressentes ». Alors j’ai préparé mon sac à dos, et je suis partie le rejoindre au pied des Pyrénées ariégeoises.

Le pyrénéisme ? Soyons honnête, je ne connaissais pas avant de me pencher sur le sujet. Alors j’ai contacté mon ami d’enfance Romain Pintat, instructeur fédéral du club alpin français qui me prévient tout de suite : « Difficile de décrire l’esprit du pyrénéisme par téléphone ». Soit. Pour comprendre, il faut ressentir. Et pour ressentir, il faut le vivre. Il me propose donc de l’accompagner en montagne. Equipée de mon DVA, détecteur de victimes d’avalanches, et de vêtements chauds je mets le cap sur Bonnac en Ariège où mon guide m’attend. Sur la route, je rêve déjà de cascades de glace et de falaises, mais Romain m’a prévenu, c’est la météo qui décide ! Tout juste rentré de montagne, il fait sécher tous ses équipements. « On va surveiller mais ça ne s’annonce pas terrible pour demain ». Du coup, avant de m’endormir, mes aspirations de nouvelles pyrénéistes sont un peu revues à la baisse. Mais le montagnard de 25 ans me rassure : « Ce n’est pas forcément dans la difficulté de la pratique que tu pourras ressentir l’esprit du pyrénéisme ». Sur son application météo, la pluie est annoncée en haute altitude. Pas top. Mais la destination est fixée, nous irons voir les orris de Belcaire, des anciens abris de bergers, au-dessus d’Artigues.

Le lendemain, réveil en douceur vers 8h00. Dans notre sac à dos, gants, k-way, thermos, raquettes et bâtons. Avant de partir, Romain me montre quelques topos dans le livre du guide de montagne et pyrénéiste de 82 ans, Patrice De Bellefon. « Les anciens ont démocratisé la pratique en ouvrant des voies, ces chemins qui permettent d’atteindre les sommets. Avec le matériel de l’époque, ce n’était pas donné à tout le monde et il n’y avait pas autant de sécurité qu’aujourd’hui.1

La suite est réservée aux abonnés.

Accédez à tous les contenus de Boudu en illimité.
Ou achetez directement le magazine en version pdf

À lire aussi dans ce numéro

Reportage -

Le mystère de la femme sauvage des Pyrénées

De toutes les légendes pyrénéennes, celle de la femme sauvage du Vicdessos (ou femme nue du Montcalm) est la plus étrange. En grande partie avérée, elle charrie depuis deux siècles...

> Lire l'article <
La femme sauvage du Vicdessos Michel Gardère
Enquête -

Station de ski les AnglesUn cas d’école

Lorsque Paul Samson décide, en 1961, de développer le ski aux Angles, le petit village des Pyrénées-Orientales est moribond. En plein essor dans les années 1980, la station semble, depuis...

> Lire l'article <
Interview -

Nicolas Bourgeois« Un nationalisme gentil »

Pour parler pyrénéisme, nous cherchions un interlocuteur qui soit à la fois non natif du massif pour ne pas être soupçonné de chauvinisme, sportif pour ne pas être soupçonné de...

> Lire l'article <