Reportage

Guy Bacalou du Comptoir de JavaAprès les flots, la déco

le 9 décembre 2021
Partager : TwitterFacebookMail

Spécialisé dans l’ameublement et la décoration asiatiques, Guy Bacalou du Comptoir de Java se fournit principalement en Inde et en Chine. Si les meubles anciens chinois font partie de son offre depuis ses débuts, c’est en Inde que son cheminement vers l’upcycling a débuté. Après le tsunami de décembre 2004 qui a frappé le sud du pays, les bateaux fracassés par les vagues sont devenus source de bois de récupération. Les usines ont alors pris le train en marche en fabriquant des meubles à partir de cette matière première, alimentées par les récupérateurs locaux. Séduit, le brocanteur a élargi son offre de meubles. Pas à pas, il s’est également mis à proposer de l’encens bio, des coussins de yoga rembourrés à l’épeautre bio, des tentures colorées à la peinture végétale appliquée au tampon… « Je ne peux pas faire de grosses commandes car j’ai un petit magasin, je n’ai donc jamais eu la haute main sur les meubles neufs, c’est ainsi que je suis écoresponsable » explique Guy Bacalou. Même si ses articles traversent les océans en conteneurs, et que la visibilité sur les conditions de travail et, de son propre aveu, limitée…

À lire aussi dans ce numéro

Reportage -

Le dico écolo

Écoresponsable (n.m) : qui cherche à intégrer des mesures de protection de l’environnement dans ses activités, ses principes, etc. Seconde main (n.f) : La seconde main, comme son nom l’indique,...

> Lire l'article <
Interview -

Stelvision : Espace pour tous

Les astronomes du Pic du Midi n’ont pas l’apanage de l’observation du ciel. Depuis le jardin de M. Tout-le-monde, un télescope rudimentaire, une paire de jumelles voire deux yeux en...

> Lire l'article <
Boudu-magazine-63-bertrand-armagnac
Portrait -

Frédéric Lisak20 ans et toutes ses plumes

Pour les 20 ans de l’éditeur toulousain Plume de Carotte, Boudu est allé à la rencontre de son fondateur, Frédéric Lisak remonter le fil de l’histoire de cette maison d’édition...

> Lire l'article <
Boudu-magazine-63-frederic-lisak